Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Stratégie : comment le Qatar veut tripler le nombre de visiteurs internationaux

Le Qatar se donne pour objectif d’accueillir six millions de visiteurs annuels d’ici 2030, en s’appuyant sur l’événementiel et une stratégie B2B, notamment sur le marché français.

La pandémie n’a pas eu raison des ambitions touristiques du Qatar, bien au contraire. Qatar Tourism vient en effet de lancer une campagne de communication internationale « Experience a World Beyond ». Son but : soutenir son ambition d’accueillir six millions de visiteurs par an d’ici 2030. Soit trois fois plus qu’avant la pandémie.

Et le Qatar est bien décidé à faire sa place sur le marché français. « En 2019, 369 000 passagers français ont transité par l’aéroport international de Hamad, 7% d’entre eux ont fait une escale de plus de 6 heures, et seulement 1% de ces voyageurs ont passé plus de 24 heures sur le territoire qatari, détaille Philip Dickinson, vice-président pour les marchés internationaux au sein de Qatar Tourism. Les opportunités de développer cette cible pour attirer des escales de 2 à 3 nuits sont donc immenses et nous comptons travailler sur cet axe, parmi d’autres. » « Notre stratégie est de sensibiliser le marché français aux attraits du Qatar, poursuit-il. A ce titre, nous allons travailler sur la notoriété du Qatar en France afin de promouvoir le pays comme une alternative touristique à fort potentiel face à ses concurrents, en faisant connaître ses principaux atouts, pour un voyage ‘point à point‘ ou une escale. »

Des partenariats avec les pros

Pour cela, la destination compte aussi s’appuyer sur les pros. « Nous développons des plans visant à soutenir la reprise des voyages, explique Philip Dickinson. Cela comprend des accords de partenariat avec les principaux tour-opérateurs et OTAs français afin de pouvoir offrir un produit compétitif aligné sur les besoins du voyageur français. Ces campagnes proposent des activations B2B et B2B2C renforcées par des incitations à la vente pour récompenser les performances des produits de type « stop over » et « point to point« . En outre, nous continuons à offrir un programme de formation intensive aux agents de voyage », ajoute Philip Dickinson.

Des éductours sont ainsi au programme. La première édition du Qatar Travel Mart, se tient d’ailleurs du 16 au 18 novembre. Ce famtrip rassemble plus de 250 professionnels du voyage du monde entier, dont 7 Français travaillant pour différents tour-opérateurs.

Le Qatar a également récemment nommé une équipe chargée des marchés internationaux qui représentera 14 marchés clés, dont la France fait partie. Sur le marché français Qatar Tourism est représenté par Catriona Dempster, de l’agence Article Onze.

En 2019, 2 136 504 visiteurs internationaux ont voyagé au Qatar. En 2020, pandémie oblige, seuls 581 659 touristes internationaux s’y sont rendus. “Aujourd’hui, 50% des voyages point to point mondiaux vers le Qatar sont vendus par des canaux d’entreprise, et les OTA et TO ne représentent respectivement que 6% et 4% des voyages « point to point »,  rapporte Philip Dickinson. Afin d’augmenter ces chiffres, nous nous efforçons de sensibiliser les professionnels et les voyageurs français à la destination, d’établir une proposition « point to point » claire pour les loisirs afin de gagner des parts de marché, d’exploiter la forte position du Qatar sur le marché français pour convertir les passagers en transit en escales. Notre but est aussi d’élargir l’offre de produits pour les tour-opérateurs (inventaire, disponibilité des classes et prix), de développer une offre de produits exclusifs à la carte pour les agences de voyage de luxe, de travailler avec les agences prioritaires pour s’assurer que la destination Qatar est présentée online et offline, et de créer des partenariats avec les agences.”

106 hôtels en construction

L’événementiel est aussi un pilier stratégique majeur pour la destination. Dans un an débutera en effet la Coupe du Monde de football. « À l’approche de la Coupe du Monde de la FIFA Qatar 2022TM, nous entreprenons une série d’initiatives pour faire du Qatar une destination de premier plan au niveau mondial pour les événements sportifs, avec un certain nombre de développements touristiques clés en cours, indique Philip Dickinson. Par exemple, en plus des hôtels existants, plus de cent autres propriétés sont actuellement en construction, de nouveaux établissements viennent tout juste d’être livrés comme le Zulal Wellness Resort et le Banyan Tree Hotel qui viennent d’ouvrir leurs portes. Nous apportons également des améliorations à nos atouts touristiques, tels que nos plages, nos bateaux traditionnels, les dhows, nos musées et nos sites naturels, afin de nous assurer que nos hôtes voient le meilleur du pays en dehors des matches”, espère-t-il.

Sur le volet événementiel, le Qatar a également annoncé il y a quelques semaines l’organisation d’un nouveau « Salon international de l’automobile de Genève Qatar » courant 2023. L’ambition du salon est de se positionner en tant que nouveau salon automobile de renommée mondiale pour le Moyen-Orient. Les organisateurs prévoient que cet événement ait lieu tous les deux ans.

Le Qatar a par ailleurs allégé les formalités de voyage depuis le 6 octobre. Les enfants de moins de 12 ans non vaccinés sont désormais autorisés à entrer sans effectuer de quarantaine, à condition d’être accompagnés de leurs parents entièrement vaccinés. Auparavant, seuls les adultes vaccinés étaient exemptés de quarantaine.

De son côté, la compagnie Qatar Airways a annoncé qu’elle reviendrait à son niveau de fréquence pré-Covid avec trois rotations journalières entre Paris-CDG et l’aéroport international Hamad à partir du 15 décembre 2021. La compagnie réintroduira à cette date l’Airbus A380 sur le vol quotidien le plus demandé pour augmenter sa capacité.

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique