Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Ouzbékistan : le e-visa arrive le 15 juillet

Fermement décidée à séduire un nombre croissant de touristes, la destination s’efforce de simplifier les formalités pour se rendre plus attractive. D’autres nouveautés sont à prévoir.

Nouvelle évolution concernant les formalités pour l’Ouzbékistan. A l’instar d’un nombre de croissant de destinations, le pays d’Asie centrale s’apprête à lancer son e-visa via un site dédié, qui sera opérationnel le 15 juillet. Il permettra d’effectuer un séjour allant jusqu’à 30 jours dans les 90 jours suivant son approbation. Délivré pour une simple entrée, son coût sera 20 dollars (un peu plus de 17 euros). Le délai de traitement devrait être de 3 jours ouvrés. Pour l’obtenir, il faudra télécharger une copie numérisée de son passeport et de sa photo d’identité. Les citoyens européens seront éligibles à l’obtention du visa en ligne, tout comme les Canadiens ou encore les Américains. Toutefois, seuls les visas touristiques pourront être réclamés par ce biais pour le moment.

Optimiser les entrées des voyageurs étrangers

Par ailleurs, le président de l’Ouzbékistan, Shavkat Mirziyoyev, a annoncé « de nouvelles mesures pour optimiser les entrées des citoyens étrangers dans la République d’Ouzbékistan ». Le décret, signé le 4 juillet 2018, prévoit la préparation de propositions sur l’introduction de nouveaux types de visas pour les voyageurs étrangers. Le pays réfléchit notamment au déploiement d’un visa de 10 ans pour les grands investisseurs étrangers (visa d’or), ainsi qu’au principe de reconnaissance des visas pour les touristes visitant les pays de la Route de la Soie (visa Silkroad), idée commune au Kazakhstan et à l’Ouzbékistan.

Un nouveau régime de transit sans visa

Les citoyens ressortissants de 101 pays dont la France et la Belgique devraient bénéficier à compter du 15 juillet d’un nouveau régime de transit sans visa, pour une durée de 5 jours et dans le cadre d’une arrivée dans les aéroports ouzbeks, s’ils détiennent un billet d’avion pour un pays tiers. La compagnie aérienne devra fournir, en temps voulu,  les données concernant le passager à l’unité du service des gardes-frontières du Service de Sécurité de l’État d’Ouzbékistan. D’ici mars 2019, les autorités compétentes sont chargées d’établir des propositions en vue d’élargir cette liste des nationalités autorisées à entrer en Ouzbékistan sans visa pour un transit de 5 jours.