Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Odigeo cède l’activité séjours de Go Voyages

Le groupe doit céder le pôle séjours/packages de Go Voyages à Promovacances, selon nos informations. Les bureaux de Paris, qui ont déjà perdu plus de 50% des effectifs depuis fin 2014, sont inquiets des conséquences sociales de cette décision.

Le courrier adressé vendredi 8 juillet aux salariés concernés, que nous nous sommes procurés, est explicite : " Nous vous informons par la présente que nous envisageons la cession du fonds de commerce attaché à l’activité séjours et packages de la société Go Voyages. Vous avez la possibilité de vous manifester et/ou de formuler une offre de reprise en application des dispositions des articles L141-23 et suivants du Code de commerce * ", ajoute ce document signé par Quentin Bacholle. Le directeur France d’Odigeo aurait piloté les négociations, et Karavel-Promovacances serait le repreneur, selon nos informations.

Quid des salariés concernés ?

Interrogé ce matin par L’Echo touristique, la direction de Karavel ne "fait aucun commentaire". De son côté, celle d’Odigeo France nous a répondu, par mail uniquement : "Nous confirmons que le groupe eDreams Odigeo a entamé une réflexion stratégique pour déterminer l’avenir de son activité de distribution de séjours tour operator sur le marché français. Nous étudions à l’heure actuelle plusieurs options. Nous en sommes actuellement à l’étape de projet et vous comprendrez que nous ne pouvons pas faire de commentaire à ce stade".

Le "projet" est au demeurant bien avancé. Une consultation commune CE-CHSCT est prévue ce mardi 12 juillet, à 14h30, à Paris. En interne, les équipes sont inquiètes. L’activité séjours et packages de l’Unité économique et sociale (UES) Go Voyages regrouperait 11 personnes, travaillant de près ou de loin sur lesdits produits. Et ils devraient de toute évidence perdre leur poste, sauf si un reclassement leur était proposé, à Paris ou plus vraisemblablement à Barcelone.

Le service charter ferme

"En parallèle, sans que les instances représentatives du personnel ne soient consultées, il a été annoncé au directeur charter que son service serait fermé, avec des négociations individuelles et au cas par cas", nous indique un ancien salarié de la marque à la grenouille. "Entre la cession d’activité et la fermeture de service, 15 emplois sont ainsi menacés, auxquels il faut rajouter une dizaine de départs ou de ruptures conventionnelles depuis le 1er avril. L’objectif d’Odigeo pour 2016-2017 est de supprimer un maximum de salariés Go Voyages, qui marquerait la fin annoncée de Go Voyages", poursuit-il avec amertume.

Pour mémoire, eDreams Odigeo, qui rassemble Go Voyages, Opodo, eDreams et Liligo, avait annoncé fin 2014 son intention de supprimer 112 postes en France, soit environ un tiers de ses effectifs dans l'Hexagone. Un plan de sauvegarde de l'emploi (PSE) avait alors été mis en place. Lors du rapprochement entre les différentes marques, en 2011, la société comptait plus de 400 personnes dans l'Hexagone. Aujourd'hui, ils seraient moins de 130.

*La loi du 31 juillet 2014 n° 2014-856 relative à l’économie sociale et solidaire, publiée au JO du 1er août 2014, a créé une obligation nouvelle de notification préalable au profit des salariés dans le cas de cession d'un fonds de commerce. Ce sont les articles L 141-23 et suivants du Code de commerce.

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique