Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Nouvelles Frontières veut doubler ses ventes sur internet

Le groupe de tourisme, qui affichera de nouvelles pertes cette année, met le paquet pour rattraper son retard sur internet. Il ambitionne de doubler ses ventes via ce canal dans les deux ans, en lançant en particulier de nouveaux sites thématiques. En att

Jean Marc Siano, le nouveau président du directoire de Nouvelles Frontières (notre photo), était attendu de pied ferme pour sa première sortie officielle hier, à l’occasion de la parution des brochures de l’hiver. Le jeune patron du groupe touristique français a reconnu que l’année était difficile. Le chiffre d’affaires pour l’exercice 2006, qui s’achève le 31 décembre, devrait afficher un léger recul, et le résultat sera dans le rouge. La faute à la crise du chikungunya, qui a plombé la Réunion, alors que l’île représente 25% du chiffre d’affaires de la filiale Corsair. Si NF n’envisage pas de restructuration prochaine, Jean Marc Siano reconnaît qu’il reste attentif à la situation. Si l’épidémie venait à reprendre, il nous faudrait réduire nos coûts de fonctionnement.
Pour reprendre l’avantage dès l’an prochain, Nouvelles Frontières mise plus que jamais sur internet.
Fort d’une nouvelle technologie en cours de déploiement jusqu’en septembre 2007 (la marque TUI France est la première à en bénéficier avec un nouveau site professionnel lancé à Top Resa dans quelques jours), et de nouveaux développements, le groupe veut doubler ses ventes via ce canal (15% du chiffre d’affaires à ce jour) dans les deux ans. Nous allons régionaliser notre offre et lancer des sites thématiques dans les prochains mois dont le premier, consacré à notre production de ski, sera disponible mi octobre. Le groupe entend se hisser dans le Top 3 des sites de e-tourisme à moyen terme, mettant en avant son offre de produits exclusifs pour faire la différence, alors que tous les sites de distribution en ligne proposent sensiblement la même offre.
Pour autant, ce développement se fera dans le cadre d’une stratégie multi canal. Si le réseau d’agences NF (217 à ce jour) ne devrait plus grossir, les points de vente travailleront plus étroitement à l’avenir avec le site internet, et non en concurrence. Les clients devraient ainsi rapidement pouvoir acheter en ligne, et retirer leurs documents de voyages ou payer dans une agence NF. A l’inverse, les boutiques pourront accéder l’an prochain à la base de données hôtelières de 200 000 établissements que met en place le groupe TUI au niveau européen, afin d’améliorer leur offre. Nous devons offrir la même offre de forfaits, au même prix, dans nos agences et sur internet précise Jean Marc Siano. 
Quant à l’ouverture de la vente des produits Nouvelles Frontières à d’autres distributeurs, elle n’est pas d’actualité pour le moment, même si des réflexions sont en cours, qui pourraient affecter certaines marques du groupe d’ici un an. Nous devons coordonner nos deux réseaux NF et Havas Voyages, échanger les savoir faire. Tout changement se ferait toutefois dans la concertation. Premier signe visible de cette évolution de la distribution,  des produits conçus exclusivement pour le site internet de Nouvelles Frontières sont déjà accessibles aux agences physiques NF et seront disponibles d’ici la fin de l’année dans le réseau Havas Voyages. Nous souhaitons aussi ouvrir la vente de ces produits à d’autres distributeurs qui possèdent un réseau physique d’agences explique Jean Marc Siano, sans plus de précision.

Laisser votre commentaire (qui sera publié après moderation)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Dans la même rubrique