Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Neige à Roissy : verdict de la DGAC aujourd’hui

C’est aujourd’hui que la DGAC doit rentre les conclusions de son enquête administrative sur les dysfonctionnements de la plate-forme de Roissy, bloquée par la neige lundi et mardi. La situation à Marseille empire.

 

Dominique Bussereau, secrétaire d’Etat aux Transports, avait demandé une enquête administrative immédiate sur les dysfonctionnements inacceptables ayant affecté les passagers à l’aéroport de Roissy lundi et mardi en raison des intempéries. Normalement, il devrait avoir les résultats de cette enquête sur son bureau aujourd’hui que lui aura remis le directeur général de l’aviation civile, chargé de la mission. Il devra avoir trouvé les raisons de ce que le secrétaire d’Etat à qualifié de « dysfonctionnements inacceptables ». L’objectif est de trouver des mesures correctives pour que ce genre de situation ne se reproduise plus, selon le ministère.

Il y beaucoup de moyens à Roissy, des installations de dégivrage, des engins pour nettoyer les pistes. Mais il y a peut-être eu un problème de coordination entre Aéroports de Paris, les compagnies aériennes et les services de la navigation, a toutefois avancé le secrétaire d’Etat. 

Dans la nuit de lundi à mardi, 2.000 personnes environ ont dormi dans les aérogares de Roissy. Lundi, en raison de la météo, Air France avait dû annuler 150 de ses vols sur les 400 programmés. La compagnie aérienne dit avoir en définitive payé plus de 3000 chambres d’hôtel, lundi et mardi, pour héberger ses passagers qui n’avaient pas pu prendre d’avion. Elle affirme également avoir distribué plusieurs milliers de couvertures, ainsi que des tickets de repas gratuits. Mais des passagers se plaignaient des conditions d’accueil et évoquèrent dans la presse le refus des commerçants de servir un repas à ceux qui présentaient ces tickets. De plus, l’enquête ne concerne pas les aéroports de Marseille et de Toulouse, qui ont dû fermer mercredi et jeudi, également à cause de la neige. A noter que l’aéroport de Marseille rouvert aux décollages hier, était toujours fermés aux atterrissages. L’aéroport s’attendait à une dégradation des conditions climatiques hier soir.

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique