Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Micmac dans les alliances

AS Voyages veut adhérer au G4 et Thomas Cook s’y oppose. Mais Selectour reste dans l’Alliance T, contrairement à Carlson et Printemps Voyages.

L’ambiance de travail sereine et productive au sein des alliances n’est plus qu’un souvenir. En fusionnant, Afat et Selectour ont mis fin à l’équilibre du G4 et de l’Alliance T. Et à leur pérennité. Délaissé par Carlson Wagonlit Travel et Printemps Voyages, l’avenir de l’Alliance T semble plus qu’incertain. Fnac Voyages et Pauli Voyages en sont toujours membres mais jusqu’à quand ? « Nous ouvrirons le dossier en début d’année prochaine et nous pourrions alors revoir les contours de notre participation », indique Thierry Houalard, le président de National Tours, dont Pauli Voyages est une filiale. Également spectateur, Fnac Voyages n’a pour l’heure « pas de vocation à changer », mais « regarde comment la situation évolue, particulièrement celle de Selectour », précise Bertrand Gstalder, le DG du réseau. La demande officielle d’Afat Voyages, la semaine dernière, de permettre aux agences Selectour de bénéficier des accords du G4 à partir du 1er janvier 2010 (date effective de la fusion) n’a pas entraîné le départ de ce dernier de l’Alliance T. « Le choix du G4 est avant tout économique pour les agences. De plus, il devrait contribuer à détendre les relations avec Thomas Cook », justifie Jean-Pierre Mas. Pour être acceptée, cette requête nécessite l’accord des trois autres membres : American Express, Manor et Thomas Cook. « Au G4, tout se fait de façon unanime », rappelle Jean Korcia, le président de Manor, qui n’est « pas contre » l’entrée d’AS Voyages au sein de l’alliance. Mais à l’inverse, TC réaffirme son opposition, et rappelle que « dans un souci de transparence, Thomas Cook avait déjà exprimé son intention de ne pas répondre favorablement à une telle demande dans un courrier adressé à Jean-Pierre Mas, début octobre. » American Express ne souhaite faire aucun commentaire.

Laisser votre commentaire (qui sera publié après moderation)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Dans la même rubrique