Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Marsans poursuit son recentrage

Le voyagiste renonce l’hiver prochain à ses croisières dans les Caraïbes, qui étaient réalisées à bord de l’Arion.

Trois mois de programmation par an, c’est trop court pour installer un réflexe croisière chez les agences. Tel est le constat fait par Bruno Gallois, PDG de Marsans/Transtours, qui préfère stopper l’hiver prochain ses affrètements du paquebot Arion dans les Caraïbes. Après deux saisons satisfaisantes, le TO jette donc l’éponge, une décision logique dans le cadre de sa stratégie de recentrage entamée en début d’année (l’Espagne, les week-ends et la production océan Indien sont passés à la trappe). L’Arion (300 passagers) était affrété de décembre à mars pour des croisières dans les Caraïbes au départ de République dominicaine.

L’agence de l’Opéra est à vendre

Cet abandon ne remet toutefois pas en cause la production Croisières en général, Marsans conservant ses itinéraires fluviaux en Russie et ses affrètements du Princess Danaé en Europe du Nord, des valeurs sûres sur lesquelles sa réputation n’est plus à faire. C’est d’ailleurs la stratégie du TO : ne s’investir désormais que sur des destinations où il est leader, un gage d’efficacité. Le plan d’adaptation des effectifs se solde par une cinquantaine de départs volontaires jusqu’à la fin de l’année. Enfin, Marsans cherche à vendre son agence de l’avenue de l’Opéra à Paris, les charges élevées et notre marque ne justifient pas une adresse si prestigieuse, conclut Bruno Gallois.

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique