Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Malgré de lourdes pertes, TUI Group entrevoit un retour à l’équilibre opérationnel

Le plus grand voyagiste du monde continue de subir les conséquences de la pandémie, mais se rapproche d’un retour à l’équilibre opérationnel sur le dernier trimestre.

La pandémie et ses conséquences sur l’industrie du tourisme ont encore largement impacté l’activité de TUI Group. A la fin de l’exercice 2020/2021, le plus grand voyagiste du monde accuse une perte de 2,4 milliards d’euros, contre 3,5 milliards d’euros lors de l’exercice précédent. Des résultats financiers mauvais, mais qui ne refroidissent pas l’optimisme du PDG de TUI Group, Fritz Joussen.

En effet, le dirigeant, qui rappelle à l’envi à quel point il estime que son entreprise sera parmi les mieux positionnées au moment de la reprise, trouve quelques motifs de satisfaction au moment d’analyser la fin de l’exercice. Au quatrième trimestre, le groupe a presque triplé son chiffre d’affaires, à 3,5 milliards d’euros, contre 1,2 milliard d’euros l’année dernière. Sur la période, TUI Group se rapproche d’un retour à l’équilibre opérationnel, avec un EBIT de – 97 millions d’euros.

Des résultats positifs en France

Des résultats rendus possibles par les bonnes performances de TUI Hotels & Resorts – l’une des activités les plus contributrices du voyagiste – avec un EBIT positif de 116 millions d’euros, et la reprise plus structurelle de l’activité dans la « Western Region », dont fait partie la France, avec la Belgique et les Pays-Bas (71 millions d’euros d’EBIT positif). Et qui permettent à l’entreprise de soigner sa trésorerie, avec une réserve désormais acquise de 3,5 milliards d’euros.

Reste à savoir comment se passera l’exercice 2021/2022, déjà entamée. Là aussi, Fritz Joussen se montre optimiste. « Le premier trimestre de 2022 est déjà presque entièrement réservé à 93%. Cela signifie que nous sommes actuellement à 69% des capacités d’avant la crise au cours du trimestre en cours », chiffre le dirigeant, tout en rappelant que le voyagiste adaptera son offre en fonction de l’évolution de la situation sanitaire. Mais, à date, Fritz Joussen prévoit que « l’été 2022 reviendra à des niveaux de réservations similaires » à ceux de 2019, dernière année de référence avant la crise sanitaire.

Pour l’exercice 2022, 4,1 millions de réservations ont déjà été enregistrées par l’entreprise. Sur l’ensemble de l’exercice 2021, 5,4 millions de clients ont voyagé avec le groupe.

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique