Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Magique Kenya ! (Épisode 6) Des Hautes Terres centrales aux plages de rêve

Le Kenya est multiple ! Peu de destinations comme ce pays magique peuvent se prévaloir de pouvoir proposer autant d’attraits aptes à répondre au besoin d’évasion d’une clientèle aussi diverse soit-elle. À deux (pourquoi pas pour un voyage de noces ou un anniversaire de mariage), en famille ou entre amis, le Kenya s’impose aujourd’hui comme un must incontournable.

Au nord, la plus épique des aventures

La vaste région nord du Kenya présente l’un des plus grands paysages sauvages du continent africain. Cette terre accidentée, parfois désertique, est riche en histoire, en patrimoine culturel et offre la plus épique des aventures. Une destination d’une beauté à couper le souffle, et unique !

Au programme : les parcs nationaux de Marsabit et de Samburu encore peu explorés, les réserves nationales de Buffalo Springs et de Shaba, le lac Turkana avec les parcs nationaux de Sibiloi, de Central Island et de South Island, les oasis de Kalacha et de North Horr dans le désert de Chalbi (pour vos clients les plus aventureux)…

Le saviez-vous ?

Le parc national de Samburu, où alternent collines et plaines, est bordé par la rivière Ewaso Ng’iro peuplée de crocodiles du Nil et d’hippopotames. Il abrite les « Big Five » et des espèces rares et endémiques comme les autruches de Somalie, les zèbres de Grévy, les girafes réticulées, les oryx beïsa…

© Kenya Tourism Board

Les Hautes Terres centrales… et le mont Kenya

Les hauts plateaux du centre du Kenya sont destinés aux aventuriers dans l’âme. C’est ici que le mont Kenya, la deuxième plus haute montagne d’Afrique culminant à 5 199 mètres au-dessus du niveau de la mer, s’élève dans les nuages. Son ascension est un défi pour les alpinistes et les randonneurs. Il est unique en ce sens que c’est la seule montagne enneigée à cheval sur l’équateur. Dans son ombre se trouvent deux des parcs nationaux les plus fascinants du Kenya, le parc national de Meru et le parc national des Aberdares, qui abritent de nombreuses espèces animales dont certaines sont en voie de disparition. Et, plus à l’est du parc national de Meru se trouvent les réserves nationales encore peu explorées comme celles de Bisanadi et de Rahole.

Au programme : les parcs nationaux du mont Kenya, des Aberdares et de Meru, les lacs Alice et Rutundu, les rivières Tana et Sagana (rafting et pêche), le plateau de Laikipia, les réserves privées, les communautés ethniques locales…

Le saviez-vous ?

Le parc national de Meru, hors des circuits habituels et donc peu fréquenté, offre une exploration hors des sentiers battus dans des paysages sauvages et variés riches d’une faune et flore aux multiples espèces (buffles, éléphants, gazelles, autruches, crocodiles, lions léopards, guépards, oiseaux… et palmiers doums aux abords des rivières).

Explorer la vallée du Grand Rift

La vallée du Grand Rift ou « grande faille est-africaine », dont les caractéristiques géographiques sont remarquables, représente une destination de choix. Ici, les trois lacs d’eau salée interconnectés de Bogoria, Nakuru (également parc national) et Elmenteita) classés au patrimoine mondial par l’Unesco, sont une source de fascination sans fin, avec une incroyable diversité d’oiseaux, dont des flamants roses, et une grande concentration d’animaux. Et les volcans endormis de Longonot, Suswa et Menengai enchantent les amateurs de randonnée.

Au programme : les lacs de Bogoria, Nakuru et Elmenteita, le lac Naivasha, les volcans endormis de Longonot, Suswa et Menengai, le parc national de Hell’s Gate…

Le saviez-vous ?

Le parc national de Hell’s Gate, au sud du lac Naivasha et 90 kilomètres au nord-est de Nairobi, est un des sites parmi les plus étonnants de la vallée du Grand Rift. Outre l’observation des animaux, on peut y faire des randonnées à VTT ou de l’escalade (Fischer’s Tower et Central Tower), découvrir son activité géothermale (sources d’eau chaude, geysers) et les gorges d’Ol Nijorwa…

Cap au sud…

Quand tous les rêves de safari deviennent réalité… C’est au sud du Kenya que l’on découvre les parcs nationaux et les réserves nationales les plus réputés du pays, ceux et celles qui font partie de l’imaginaire de chaque passionné de vie sauvage au cœur de grands espaces naturels. On y fait des expériences qui marquent les esprits et permettent de partager à deux, en famille ou entre amis des émotions d’une rare intensité. À cet égard, à l’aube, quand la savane s’éveille, ou au coucher du soleil, lorsque les prédateurs se mettent en chasse, la « grande migration » annuelle (de juillet à octobre), des gnous et des zèbres accompagnés de gazelles, antilopes… est le spectacle d’une vie.

Au programme : la réserve nationale du Masaï Mara, les parc nationaux d’Amboseli avec le Kilimandjaro en toile de fond, de Tsavo Est et Tsavo Ouest, de Chyulu Hills…

Le saviez-vous ?

Le parc national de Chyulu Hills, dans le prolongement nord-ouest du parc national de Tsvo Ouest, s’inscrit dans une zone volcanique avec un sommet qui culmine à 2 188 mètres de haut. Il abrite nombre d’animaux et une faune aviaire riche de plusieurs espèces d’oiseaux, dont quelques-unes sont endémiques.

© Getty Imags – Kenya Tourism Board

Les mystères de l’ouest

L’ouest du Kenya est un monde de merveilles encore peu connu. Il dévoile le lac Victoria, le plus grand lac d’Afrique (68 100 km2), le mont Elgon (stratovolcan éteint), la deuxième plus haute montagne du Kenya culminant à 4 321 mètres d’altitude au pic Wagagai, des hauts plateaux verdoyants, des marécages luxuriants et des forêts tropicales, des plantations de thé vallonnées…

C’est à l’évidence une destination écotouristique de premier plan, mais elle offre aussi à ses visiteurs la possibilité de découvrir des trésors historiques et culturels comme, dans la région de Kisumu, les énormes pierres sacrées des sites archéologiques de Kit Mikayi et de Thimlich Ohinga (inscrit au patrimoine mondial par l’Unesco en 2018), le mausolée Jaramogi Oginga Odinga (figure importante de la lutte pour l’indépendance) à Siaya et le mausolée Tom Mboya (homme d’État de premier plan pendant le gouvernement de Jomo Kenyatta et assassiné en 1969)…

Au programme : le lac Victoria, le mont Elgon, la forêt de Kakamega, les plantations de thé à Kericho, les événements taurins, le festival culturel Rusinga (arts, mode, sports, gastronomie…)…

Le saviez-vous ?

La réserve nationale de la forêt de Kakamega, la dernière forêt primaire du Kenya, est un merveilleux havre de nature où l’on peut observer au cours d’une randonnée nombre de primates, papillons, caméléons et oiseaux.

Plaisirs et découvertes au fil de la côte

Du nord au sud de la côte kenyane bordée par l’océan Indien, des villes côtières, des stations balnéaires et des îles préservées sont des haltes idéales pour se relaxer après un safari dans les parcs nationaux. Ici, plages de sable blanc baignée par une eau étonnamment chaude, sports nautiques, histoire et culture (Mombasa, Malindi, île de Lamu…) rivalisent d’attraits pour offrir des séjours enchanteurs. On y trouve des hébergements pour toutes les catégories de clientèle, entre resorts, hôtels de luxe, établissements de charme, et on peut également y louer des maisons ou appartements.

Au programme : Mombasa et ses alentours (Diani Beach, Nyali Beach, Tiwa Beach…), Malindi, Watamu, l’archipel de Lamu…

Le saviez-vous ?

L’archipel de Lamu, à l’extrémité nord de la côte kenyane, est constitué de quatre îles principales, Lamu, Manda, Pate et Kiwayu, dont chacune dégage une magie particulière totalement fascinante. Sur l’île de Lamu, la ville éponyme, qui a été fondée en 1370, est le berceau de la civilisation swahilie (qui signifie « peuple de la côte ») issue d’un métissage entre Africains, Omanais et Perses.

Dans la vieille ville, inscrite au patrimoine mondial par l’Unesco, on découvre, en arpentant à pied ou à vélo les étroites ruelles bordées de maisons à l’architecture swahilie, les mosquées, le fort, le Lamu Museum, le marché… Les activités comprennent des croisières en boutre, des sports nautiques, la pêche et l’observation des oiseaux. Des festivals y sont organisés chaque année comme le festival culturel de Lamu (danses et chants traditionnels, expositions d’artisanat local, poésie, courses à dos d’âne, courses de boutres…) destiné à promouvoir la culture swahilie ou le festival de Maulidi qui commémore la naissance du prophète Mahomet avec de nombreuses animations, les habitants étant majoritairement musulmans.

Conseillez à vos clients…

…D’aller à la rencontre des Samburus, peuple d’éleveurs de chèvres et de dromadaires, qui vivent dans le nord du pays et de participer à leurs activités journalières comme la traite des chèvres, la gestion du bétail ou le ramassage de bois (possibilité de logement dans une hutte traditionnelle).

…De passer une nuit dans un des lodges ou camps gérés par les communautés locales du plateau de Laikipia et des Matthews Ranges (Hautes Terres centrales) qui offrent l’opportunité de découvrir les cultures les moins connues du Kenya.

…De programmer un safari à pied accompagné d’un guide autour des lacs de la vallée du Grand Rift.

…De faire un tour de l’île de Lamu à dos d’ânes (il n’y a pas de voitures sur l’île), moyen de transport principal utilisé par les habitants.

…De profiter des plages et des dunes de Shela pour une pause balnéaire à Lamu.

De visiter la vieille ville de Malindi et, à environ 30 kilomètres, de faire une excursion jusqu’à la dépression de Marafa (canyon de grès).

Site grand public 

Site BtoB 

Demande d’e-visas 

Protocoles Covid-19 

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique