Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Ljubljana Des goûts et des couleurs

Depuis près d’une heure, une magnifique chaîne de montagnes aux cimes enneigées crée le spectacle derrière le hublot. A l’affût, la campagne attend que l’avion se soit posé sur le tarmac pour pointer le bout de son nez vert. A peine 20 min de voiture sur une petite route bucolique et déjà, voici le coeur de Ljubljana, la capitale de la Slovénie. La périphérie, son trafic et ses HLM grisonnantes ont disparu. Place aux édifices baroques qu

Depuis près d’une heure, une magnifique chaîne de montagnes aux cimes enneigées crée le spectacle derrière le hublot. A l’affût, la campagne attend que l’avion se soit posé sur le tarmac pour pointer le bout de son nez vert. A peine 20 min de voiture sur une petite route bucolique et déjà, voici le coeur de Ljubljana, la capitale de la Slovénie. La périphérie, son trafic et ses HLM grisonnantes ont disparu. Place aux édifices baroques qui se succèdent, enrichis de façades Art nouveau, apparues après le violent tremblement de terre qui secoua le pays en 1895. Goudronnées ou dallées de vieilles pierres, les rues sont d’une propreté irréprochable ! Sur la place Preseren, où domine l’église franciscaine rose et blanche, l’ambiance est animée : tout à côté, se tient le grand marché du samedi. Deux places carrées se disputent les denrées. Sur la première, fruits et légumes font place commune avec les vendeurs de bougies religieuses et les marmites de chou cuit. Une allée, où le cèpe tient la vedette, mène à la seconde cour. De ce côté-ci, fini la profusion : une cinquantaine de maisonnettes en bois alignent là un saucisson fumé, ici deux fromages, plus loin un pot de miel ou quelques bouteilles de vin. Chaque produit est vite coupé en morceau, l’alcool coule à flot dans de petits verres en plastique, car tout est destiné à la dégustation, obligatoire avant l’achat ! La bouche pleine, un verre à la main, couples, familles et vieilles dames courbées vont d’étal en étal, tandis que des musiciens tyroliens (en costume traditionnel) chauffe l’ambiance, sans cesse ravitaillés en vin blanc par les marchands alentour.

%%HORSTEXTE:1%%

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique