Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Libération, témoin d’une évolution

Du Minitel à Internet, les annonces du quotidien national sont le reflet privilégié de la profession.

Entre transports amoureux et bons plans déménagement, les petites annonces de Libération sont une institution. Les pages Voyages du jeudi incarnent sans doute plus que d’autres un certain air du temps. Feuilleter les archives offre une formidable plongée dans le passé du tourisme, un tantinet déprimant si on comptabilise les chers disparus. Voyage à travers le temps…

1999 : 22 annonces s’étalent sur une page et demi : 3615 bye bye, easyland, Bleu… 3617 ecovac, airevasion… Asia, Reductour, Anyway, Seafrance sont déjà là, Héliades ou Havanatour sont de passage. Seuls Anyway et Directours proposent un timide .fr.

Début 2000 voit l’arrivée – discrète – de emondial.com, en même temps que qxl.fr, pour des voyages aux enchères. Très vite, les opérateurs sérieux migrent sur Internet. Mais des 3615 se créent encore – autres noms, mêmes larrons ? – tandis que les 3617 résistent. Libération a aussi le plaisir de fêter la naissance de Pronuptia Voyages, Travelprice, Tati Vacances et Liberty.com. En mai, hop ! 3615 traveltour devient hoptravel.com. et annonce aux côtés de plebicity.com, world-up.com ou 123partez.fr.

En 2001, Holiday Autos, Go Voyages, JV, Marmara, Avis, CIT, Nouvelles Frontières et d’autres pointent leur nez, les réseaux étudiants (OTU, Wasteels) et les précurseurs d’Internet (Anyway, Reductour, Directours) renforcent leur présence. Année faste, la dernière ! Au début de l’été, on découvre unmondeadeux. com, suivi un mois plus tard de unmonde.com. Un copain ? Encore une apparition surprise de 3617 Airevasion, qu’on croyait disparu, et à l’automne, passage d’un éphémère destinationcaraïbes.com. Mais on est déjà après le 11 Septembre, un grand nombre d’acteurs disparaît.

Au rayon nouveautés 2002 : promovacances.com, hoteldiscount.fr, cfavoyages.fr, vacansatoutprix.com, sensationdumonde.com. Le plus surprenant : 3617 Sosvoyages, vu en janvier, devenu www.sospartir.com en février, puis vite disparu.

En 2003, hôteldiscount.fr devient hôtels.com. Libération réussit tant bien que mal à maintenir une page hebdo. La crise est là et les gros chassent les petits. Octobre : une dizaine d’annonces seulement occupent la page. Elles sont de plus en plus souvent en couleurs et il y a de moins en moins d’inconnus. On y re-trouve Anyway, Directours, Airasia.fr, Marmara, Icelandair, Pointafrique. Il y a aussi hotels.com et autoescape et, parmi les distributeurs purs, Vacansatoutprix.com, Jancarthier ou liberty-vac.com.

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique