Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

LES TO retiennent leur souffle

Au cours de l'exercice 2014, les voyagistes ont sorti, un peu, la tête de l'eau, notamment les leaders qui ont tiré les fruits d'une meilleure adaptation de leurs capacités. Cette stratégie, qui leur a permis de préserver leurs marges, est toujours d'actualité en 2015.

Après un exercice 2013 critique pour nombre d'opérateurs, 2014 a marqué une amélioration. Certes, les bilans des 100 premières entreprises de tourisme que L'Écho touristique présente ci-contre en exclusivité sont loin de refléter une bonne santé financière pour le secteur.

Le Top Ten des voyagistes (hors hébergeurs) fait ainsi pâle figure, à l'exception toujours notable du groupe Voyageurs aux performances record. De même, Transat France et NG Travel tranchent avec des résultats plus qu'honorables. Mais Club Med, et surtout TUI France et Thomas Cook France (TCF), sont encore largement dans le rouge même si les pertes ont été sensiblement réduites pour les deux derniers.

En diminuant leurs capacités, notamment vers les destinations à risques, et en contractant ainsi volontairement leur chiffre d'affaires de 20%, les deux majors ont (un peu) mieux préservé leurs marges en 2014. TUI France a cependant de nouveau différé, en 2016, son retour à l'équilibre, et TCF est loin d'être certain de tenir son pari pour septembre 2015. « C'est une impérieuse nécessité. Ce retour à l'équilibre est non négociable », déclarait Nicolas Delord, président de TCF en mai 2014. Depuis, l'environnement économique et international n'a pas ménagé les TO qui continuent d'avancer à vue.

Les efforts consentis sur les coûts de production peuvent difficilement être amplifiés et les économies sur les charges fixes (loyers et salaires) ont atteint leurs limites sauf à envisager de nouvelles adaptations des effectifs. Le Club Med, passé sous pavillon chinois (à 93%) au printemps 2015, vient de s'y résoudre. En cédant 24 de ses agences il y a quelques jours à Univairmer, TCF minore aussi ses charges et récupère du cash. Chez tous les opérateurs, la prudence prévaut car l'exercice 2015 est, une fois de plus, sous le signe de l'incertitude.

%%HORSTEXTE:2%%

%%HORSTEXTE:3%%

>> Voir le classement des tour-opérateurs par résultat net

Laisser votre commentaire (qui sera publié après moderation)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Dans la même rubrique