Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Pourboires : toutes les règles, pays par pays

La société de change Travelex diffuse un guide numérique sur les usages en matière de pourboires dans 26 pays, qui permet de savoir quelle posture adopter au moment de régler l’addition.

Lors d’un voyage à l’étranger, la question des pourboires peut vite devenir un casse-tête. En laisser ou pas ? Si oui, quel montant convient ? La société de change britannique de devises Travelex a eu la bonne idée d’éditer un guide intitulé "Voyager malin : tout savoir sur les règles des pourboires pendant vos vacances".

Ce document passe en revue les us et coutumes de 26 pays en matière de pourboires, en distinguant les usages en cours dans les restaurants, les hôtels, les taxis et les bars. La somme à donner est aussi précisée : "15-20%", "laisser la monaie", "arrondir l'addition", "1 $"…

Quand le pouboire est inévitable…

Ce mémo pratique met en évidence de grandes disparités en fonction des régions du monde, certaines ayant complètement intégré le pourboire aux mœurs commerciales quand d’autres y voient un geste incongru voire une insulte.

Ainsi, en Afrique du Sud, au Canada, aux Etats-Unis, ou encore en Egypte, il est très malvenu de ne pas laisser de pourboires, qui constituent bien souvent une partie importante du salaire de ceux qui les reçoivent.

… ou insultant

A l’inverse, certains pays asiatiques le bannissent complètement, ou presque, de leur pratique. En Chine, de nombreux établissements ne les tolèrent pas du tout. Selon la loi, les chauffeurs de taxi n’ont même pas le droit de les empocher ! Quelques exceptions s'ajoutent cependant à cette règle : les hôtels haut de gamme et les restaurants des zones touristiques les acceptent bien volontiers. Au Japon, en dehors des hôtels de grande classe, laisser un pourboire correspond même à un outrage. Laisser un "tip" en Malaisie et en Thaïlande est également inhabituel.

Entre ces deux extrêmes, beaucoup de pays privilégient des pourboires optionnels. En Allemagne, au Brésil, en Suède, aux Emirats arabes unis ou encore en Inde, libre à chacun d'arrondir la note ou de laisser la monnaie.

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique