Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Les Français moins nombreux à partir en vacances cet été

Malgré la légère reprise économique, les Français sont un peu moins nombreux à vouloir partir en vacacnes cet été, selon une étude commandée par les Entreprises du Voyage. 

54% des Français envisagent de plier bagages cet été, un taux en légère diminution  par rapport à l’an dernier (55%), selon l'enquête* réalisée par BVA auprès de 1927 Français interrogés le 19 et 20 mai, ainsi que le 9 et 10 juin. La France reste leur destination de prédilection (72%), loin devant l’étranger. En France, 30% iront chez des membres de leur famille, 27% dans une maison louée, 21% au camping et 15% l’hôtel.

Jean-Pierre Mas, le président des Entreprises du voyage, a contrasté ces résultats en rappelant que "généralement l’intention mesurée quelques semaines avant les premiers départs est inférieure de 4 à 5 points aux comportements effectifs".

Des chiffres pas encore définitifs 

Lors du sondage, près d’un Français sur deux (47%) n’avait pas encore réservé ses vacances, à quelques semaines du début des vacances scolaires. 13% ne l’avaient fait que partiellement.

Côté destinations étrangères, l’Espagne devrait rester leader (19% contre 18% en 2016), devant l’Italie (11% contre 13% auparavant), le Portugal (9% vs 11%), le Maroc (6% vs 7%), et les Etats-Unis (5% contre 6%).

La progression des réservations par l’intermédiaire des agences de voyage au cours du premier semestre progresse : +4% pour les vacances en France et +13 % pour les vacances à l’étranger.

Un regain pour les agences de voyages

"Il y a un tassement de l’activité des pure player et une légère augmentation des ventes dans le circuit traditionnel", se réjouit Richard Soubielle, vice-président des Entreprises du Voyage.

Malgré les résultats du sondage, Jean Pierre Mas estime que, de manière générale, le secteur du tourisme se porte plutôt mieux. "On le sait, les intentions de vacances sont corrélées au moral des ménages, rappelle-t-il. Il y a aujourd’hui un discours plus positif et optimiste, une bulle d’oxygène, qui nous permet d’observer une reprise que l’on n’avait pas vu depuis 2005. Au niveau du BSP, il y a eu une augmentation de 5,5% ce semestre, par rapport au dernier. Cela représente 23 millions de transactions."

*Etude réalisée pour les Entreprises du Voyage. La représentativité de l’échantillon est assurée par la méthode des quotas appliquée aux variables suivantes : sexe, âge, profession, région et catégorie de l’agglomération.