Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Le verdict du procès contre TUI tombera fin octobre

Le tribunal allemand chargé d’examiner le recours en dommages-intérêts contre le voyagiste dans le cadre de l’attentat du 11 avril 2002 à Djerba, qui avait fait 21 morts parmi lesquels 14 Allemands, rendra sa décision le 27 octobre.


Les parents d’Adrian Esper, un enfant allemand de 5 ans grièvement brûlé et handicapé, réclament au voyagiste organisateur de la visite de la synagogue visée par l’attentat 100 000 € de dommages-intérêts ainsi qu’une rente mensuelle de 800 €.

« Le voyagiste a manqué à son devoir d’information » par l’intermédiaire de sa filiale 1-2-Fly concernant les risques encourus, a déclaré Michael Esper, père d’Adrian et son représentant légal devant la 13ème chambre civile de Hanovre (nord).

 
Des bus de touristes avaient déjà été la cible d’agressions au cours des semaines qui ont précédé l’attentat revendiqué par l’organisation terroriste Al-Qaïda, a argumenté le père de l’enfant. Si nous avions eu cette information, nous ne nous serions pas rendus à la synagogue, a-t-il affirmé. Un argument réfuté par l’avocat de TUI, Alfred Pesch: les agitations dont vous faites état n’ont pas eu lieu en Tunisie. Il a souligné qu’à l’époque des faits, le ministère allemand des Affaires étrangères avait mis en garde les touristes seulement contre la petite délinquance et non contre d’éventuels attentats.

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique