Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Le tourisme porte l’activité de Pierre et Vacances

La publication des résultats semestriels du groupe met en évidence la progression du pôle tourisme. La reprise d’activité d’Adagio l’explique partiellement.

Sur le premier semestre de l’année, le groupe dans son ensemble enregistre un chiffre d’affaires de 654 millions d’euros, en hausse de 6,5% par rapport à la même période en 2017. Pierre & Vacances/Centers Parcs accuse néanmoins un résultat opérationnel courant (ROC) négatif de 94,9 millions d’euros, contre 96,1 millions en 2017.

Comme pour tous les exercices, c’est la saisonnalité de l’activité de Pierre & Vacances/Center Parcs  qui explique un ROC si négatif. « Nous concentrons 50% des charges d’exploitation sur le premier semestre, contre seulement 40% du chiffre d’affaires », justicie Patricia Domerval, directrice générale adjointe du groupe. Par ailleurs, l’activité « montagne » de Pierre & Vacances, prépondérante en hiver, ne représente que 30% du stock total d’hébergement du groupe.

Adagio retrouve ses performances d’avant 2015

Dans le détail, le pôle Tourisme du groupe se porte bien, avec un chiffre d’affaires de 570,1 millions d’euros (+7%). La location représente 357,1 millions d’euros, notamment grâce à la reprise d’activité d’Adagio (+7,7%), qui a longtemps subi les conséquences des attentats en France et en Belgique. Le chiffre d’affaires des autres activités touristiques (excursions, loisirs payants, …) est lui aussi en hausse de 8%, et notamment grâce au développement de Maeva.com, devenue une plate-forme de distribution.

Pierre & Vacances/Center Parcs profite notamment d’une nouvelle politique commerciale permettant des arrivées flexibles contre les traditionnelles offres du lundi au jeudi et du vendredi au lundi vendues  pendant des décennies. « Le « Flex » représente environ 30% du chiffre d’affaires de la location, soit 90 millions d’euros : il répond à une attente des clients », estime Martine Balouka-Valette, directrice générale de la branche tourisme du groupe.

Nette progression des ventes d’activités hors hébergement

« Nous voulons aussi repositionner la marque pour qu’elle soit plus naturellement reliée au concept de vacances expérientielles, qui progressent fortement aussi, tout comme la location d’appartements familiaux (4 pièces), qui ne représente que 5% de l’offre mais 11% du chiffre d’affaires) ». Avec 213 millions d’euros de CA (+7,6%), la vente d’activités hors hébergement offre en effet un développement intéressant à suivre pour le groupe, qui va étendre ce type de produits sur 4 villages cet été.

Etant donné l’état des ventes, le chiffre d’affaires du troisième trimestre sera d’ores et déjà en croissance, notamment grâce à la succession de ponts au mois de mai qui a favorisé toutes les gammes de produits du groupe (Pierre et Vacances, Center Parcs, Adagio), en France comme dans sur les marchés belges, néerlandais et allemands.

Dans la même rubrique

Les commentaires sont fermés.