Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Le tourisme d’affaires fait recette

En confiant à Philippe Augier une mission de réflexion et de concertation sur le tourisme d’affaires et l’événementiel, le président de la République vient d’émettre un message clair en faveur de l’activité. C’est tout d’abord le travail de Philippe Augier en tant que maire de Deauville pour promouvoir sa destination qui est ainsi salué.

Les festivals du Cinéma américain, du Film asiatique ou encore le Women’s Forum sont en effet de formidables vitrines à l’international, mais également de puissants leviers économiques pour sa ville. Une expérience et une motivation que Philippe Augier n’a eu de cesse de faire partager depuis 2001 à d’autres élus locaux, dans le cadre de sa présidence de l’association française des maires des villes de congrès, France Congrès.

Sur le même sujet

L’élan qu’il a insufflé pour la reconnaissance du secteur, certes avec d’autres, se voit donc aujourd’hui très logiquement souligné par les plus hautes instances et reflète une prise en considération de l’État que d’aucuns appelaient de leurs voeux. En quoi va donc consister ce pilotage des événements à caractère touristique?

La lettre de mission du Président se veut explicite : réalisation d’un état des lieux et d’un calendrier à court et à moyen termes des événements internationaux, comparaison entre les programmations françaises et étrangères, optimisation des manifestations et candidatures en cours, sans oublier un travail prospectif à concevoir entre l’État et les collectivités locales tout autant qu’entre le secteur public et privé.Vaste chantier, me direz-vous? Le terrain a été globalement préparé durant ces dernières années. Aujourd’hui, il s’agit surtout de réaliser une synthèse qui sera le résultat d’une prise de conscience des enjeux économiques du tourisme d’affaires.Et d’apporter des arguments tangibles pour, par exemple, défendre demain une évolution significativede la fiscalité dans ce secteur ou repenser l’avenir de la licence de voyages.

Laurence ROUSSEAU
Directrice de la rédaction

Réagir à cet article