Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Le développement durable fait débat à Cadix

La lutte contre les émissions de CO2 et la pauvreté étaient au coeur des deuxièmes Rencontres des métiers du voyage et du tourisme organisées par le Snav en Espagne.

L’exposé de Jean-François Rial sur le développement durable a suscité de nombreuses réactions lors des deuxièmes Rencontres des métiers du voyage et du tourisme, organisées par le Syndicat national des agences de voyages (Snav), à Cadix, du 28 mars au 1er avril. Le Pdg de Voyageurs du Monde a présenté l’engagement de son entreprise dans la lutte contre le réchauffement climatique, et invité les professionnels du tourisme à l’imiter.

Depuis janvier, Voyageurs du Monde compense en effet les émissions de CO2 liées aux déplacements professionnels de ses collaborateurs, en versant une somme au Groupe Energies Renouvelables et Solidarités (Geres), qui finance des projets de développement solidaire. Et il incite ses clients à faire de même.

Jean-François Rial a également défendu la taxe de solidarité sur les billets d’avion (dite taxe Chirac), et proposé de l’étendre. Même s’il est injuste que le tourisme soit le seul secteur mis à contribution pour le développement durable, c’est à nous de montrer l’exemple. Le réchauffement climatique et la pauvreté dans le monde menacent notre métier, a-t-il déclaré.

Microprojets solidaires

Rebondissant sur cet exposé, Bruno Gallois, pdg de Marsans, a proposé de créer une fondation des métiers du voyage. Une idée reprise par Georges Colson, président du Snav : Les agences de voyages et leurs clients pourraient verser spontanément une contribution à cette fondation, qui financerait des microprojets solidaires. Les clients bénéficieraient d’une déduction fiscale pour les sommes versées. Nous soumettrons ce projet au bureau exécutif du Snav. Reste à savoir si les professionnels du tourisme suivront…

Enfin, Georges Colson s’est engagé à communiquer aux adhérents du Snav, avant l’été, un rapport détaillé sur l’activité d’Unitaid, l’association chargée d’utiliser les fonds de la taxe Chirac (300 millions de dollars attendus en 2007). Rappelons que sa mission est de lutter contre le sida, le paludisme et la tuberculose dans les pays pauvres en achetant des médicaments.

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique