Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Le Canada, l’autre pays du far-west

« Rocheuses, ours noirs, indiens et cow-boys… c’est l’Ouest canadien. Le marché est prêt à accueillir les « Frenchies », même si le prix du ticket est élevé. »

Plus qu’un avant et un après jeux Olympiques, pour l’Ouest canadien sur le marché français, il y aura un avant et un après « le vol Air Transat direct Paris-Vancouver ». Le lancement, en 2008, de deux liaisons hebdomadaires régulières de mai à octobre entre les deux villes, dont l’une avec escale à Calgary, a poussé les Français à découvrir cette partie du Canada, longtemps négligée au profit du Québec. « C’est en train de changer », constate Sandra Teakle, directrice de la Commission canadienne du tourisme en France. Alors que le nombre de visiteurs internationaux dans l’État de Colombie-Britannique, dont Vancouver est la principale métropole, a chuté en 2009 de 6 %, à cause de la crise, les visiteurs français ont continué d’affluer vers la côte pacifique et les Rocheuses, avec une progression de 1,6 % l’an dernier. Sur les trois premiers mois de l’année 2010, cette croissance a même explosé : quasiment + 50 %. « L’Ouest canadien, c’est l’avenir de notre tourisme en France », analyse Sandra Teackle. C’est en tout cas une belle destination de diversification pour des tour-opérateurs généralistes, avides de nouveautés bien maîtrisées, comme Fram qui s’y est lancé l’été dernier. Reste que cette région, qui englobe la Colombie-Britannique et l’Alberta, n’est pas à la portée de toutes les bourses, et moins encore aujourd’hui avec un euro en berne. De plus, la crise a tout de même freiné un peu les enthousiasmes côté français. Ainsi, la troisième rotation hebdomadaire directe prévue par le groupe Transat depuis deux ans n’est toujours pas opérée. Mais l’image d’une pure nature, propulsée par de belles retombées médiatiques postolympiades, devrait confirmer la bonne tendance observée depuis deux ans sur ce marché.

%%HORSTEXTE:1%%

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique