Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

La République dominicaine, côté nature

Sandrine Bourdeau est responsable de l’agence Club Voyages à Dinard (35). En décembre, elle a goûté aux charmes de Samana, en République dominicaine.

Des séjours en République dominicaine, j’en vends beaucoup, mais jusqu’en décembre, je n’y avais jamais mis les pieds ! Une lacune comblée puisque j’ai profité d’une offre à petits prix Lookamis, réservée aux agents de voyages, pour partir au soleil des Caraïbes avec mon conjoint, juste avant Noël.

Nous avons voyagé sur le vol de XL Airlines affrété par Look Voyages, direct et sans escale vers la presqu’île de Samana. Rien à redire, bon service et classe Galaxy (affaires) appréciable. Pour un supplément d’une centaine d’euros, j’encourage tous mes clients à opter pour ce surclassement. Du coup, nous sommes arrivés reposés à destination, après 10 heures de vol et une heure de transfert jusqu’au Lookéa Samana. Le club est à l’extrême pointe de la presqu’île, près du village de Las Galeras. Autant le dire, c’est le bout du monde, et il ne faut pas y envoyer des clients qui rêvent d’animations débridées. Même Las Terrenas, principale bourgade touristique de la péninsule, est à une heure de route !

L’hôtel est idéalement situé en bord de plage, au coeur d’une magnifique cocoteraie. Il faut le recommander pour son calme, sa nature préservée, à l’image de la presqu’île. On est loin de Punta Cana et de l’approche industrielle avec sa foule sur les plages, même si cette dernière reste la plus belle station balnéaire de République dominicaine. Ce qui séduit à Samana, c’est le côté sauvage, la végétation luxuriante, les montagnes si typiques. La mer est par ailleurs magnifique, et aussi calme que dans le Sud, contrairement aux idées reçues.

Le Lookéa affichait quasi-complet. Mais le jardin est tellement grand et le site si isolé, sans construction aux alentours, qu’on n’est jamais les uns sur les autres. Et pas besoin de réserver son transat ! Il y en a partout, disséminés dans la vaste cocoteraie. Ceux qui recherchent la tranquillité peuvent facilement se mettre à l’écart, d’autant qu’un petit chemin longe la plage jusqu’au village. De surcroît, l’hôtel met à disposition des vélos une heure par jour, pour de belles balades.

Ne pas rater le rendez-vous des baleines à bosse

Nous n’avons fait qu’une excursion, en bateau, au parc national des Haïtises. J’ai apprécié la découverte en petit comité et les paysages splendides, qui rappellent la Thaïlande ou la baie d’Halong. En revanche, nous n’étions pas à Samana à la bonne saison pour observer les baleines à bosse. Elles se donnent rendez-vous dans la baie en février et mars. Dommage car il paraît que le spectacle est quasiment garanti et que les sauts des mâles pour séduire les femelles sont impressionnants. Au Lookéa, nous nous sommes contentés de quelques sorties, avec masque et tuba. Ce qui ne nous a pas empêchés d’en prendre plein les yeux lors d’une expédition sur les coraux à quelques encablures du rivage, proposée par deux Japonais installés sur la plage. Des centaines de poissons multicolores, attirés par la distribution de nourriture, nagent à moins de deux mètres de profondeur : magique !

Dans l’hôtel, Look dispose de 110 chambres sur 340. On trouve trois piscines, dont l’une réservée au Lookéa. Il y a aussi une animation et des spectacles spécifiques pour la clientèle française. J’avoue que j’ai été surprise. Je connais le produit Look depuis longtemps et il s’est considérablement amélioré. Quant à Bernadette, la représentante du TO sur place, elle est tout simplement extraordinaire, adorable et efficace à la fois. Une vraie nounou pour les clients !

%%HORSTEXTE:1%%%%HORSTEXTE:2%%%%HORSTEXTE:3%%%%HORSTEXTE:4%%

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique