Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

La grogne monte chez CWT

Des améliorations salariales sont au coeur du mouvement qui perturbe l’activité des plateaux d’affaires du réseau spécialisé dans la gestion de voyages professionnels.

Alors que le pouvoir d’achat est en berne dans l’Hexagone, les salariés des plateaux d’affaires de Carlson Wagonlit Travel (CWT) ont manifesté leur mécontentement entre le 21 avril et le 30 avril, en débrayant deux heures ou toute une journée, selon les sites. La direction du réseau a comptabilisé au total 326 grévistes, tandis que la CGT en revendique 871, sur neuf sites. Le mouvement a pour point de départ le fait que les salariés des plateaux d’affaires n’ont pas reçu de prime d’intéressement pour 2007, alors que ceux du réseau de proximité en ont bénéficié. Cette prime d’intéressement n’a pas été versée car les objectifs n’ont pas été atteints. Le ratio entre chiffre d’affaires et EBITDA [résultat opérationnel, NDLR] devait s’élever à 14 % et il n’a été que de 11 % dans le voyage d’affaires. Sur la partie loisirs, l’objectif était de 11,5 % et le réseau a réalisé 14,16 %, justifie Bernard Drillon, directeur des relations sociales chez CWT.

Une nouvelle grève non exclue

Mardi 6 mai, la direction a proposé aux syndicats le versement d’une prime exceptionnelle de 140 E à 340 E aux salariés des plateaux d’affaires qui ont atteint leurs objectifs de qualité, soit 90 % des sites. Elle a également ajouté la possibilité de racheter deux jours de congés. CWT n’a, en revanche, fait aucune proposition d’augmentation salariale, s’en tenant à l’accord négocié en 2007 avec les syndicats CGC et FO (+0,8 % en avril et +1 % en septembre cette année). La CGT juge ces propositions insuffisantes menaçant le groupe d’une nouvelle journée de grève.

%%HORSTEXTE:1%%

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique