Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

La formation à l’épreuve du terrain

Gwenaëlle, Sandra et Françoise ont vécu des expériences de formation continue enrichissantes. Des initiatives efficaces et valorisantes, qui restent encore trop rares.

La formation continue n’est pas seulement une ligne de budget dans le cahier des charges d’une entreprise. Pour Gwenaëlle, Sandra et Françoise, c’est également une belle aventure.

La première, 28 ans, est responsable d’un implant Carlson Wagonlit Travel à Paris. Elle fait partie des trois femmes sélectionnées par le réseau pour tester la Validation des acquis d’expérience (VAE). La VAE n’est autre que l’intitulé d’une année à l’université pour le salarié. Objectif : valider son expérience professionnelle par un diplôme. Employée depuis huit ans chez CWT (après un BTS), Gwenaëlle est donc retournée sur les bancs de la fac, à la Sorbonne et au CFA, afin de décrocher une licence de tourisme. Depuis septembre, elle étudie le management, le marketing, le droit social, la gestion des ressources humaines… C’est un bon moyen de faire les études que je n’ai pas pu faire avant, dit-elle. Une possibilité aussi d’accélérer sa carrière.

Au bout de cette année d’étude, Gwenaëlle espère pouvoir diriger une bonne équipe ou bien se tourner vers les ressources humaines. Pour l’instant, sa semaine est partagée en deux : d’un côté l’agence, de l’autre la fac. En gros, je fais moitié-moitié. Quand je suis absente de l’implant, mon travail est réparti sur mes collègues. Ce n’était pas facile de trouver le bon rythme. Maintenant ça va. Nos ventes sont même en progression !

Combler les lacunes

Même satisfaction chez Sandra (32 ans) et Françoise (26 ans), jeunes chefs d’agences des Voyages Lesage, dans l’Est. Elles viennent de suivre un stage de management organisé par leur nouveau directeur de réseau, Bertrand Thomas. Je viens de la grande distribution, témoigne ce dernier. Lorsque j’ai pris mes fonctions, j’ai constaté d’énormes lacunes en techniques de vente et en management. En janvier dernier, il envoie donc sa quarantaine d’agents de comptoir et ses dix chefs d’agences en formation continue.

Des outils simples pour diriger en douceur

Pour ces derniers, le stage s’est déroulé dans un bon hôtel de la région, pendant deux jours. J’ai appris à prendre confiance en moi, déclare Françoise, responsable du point de vente de Guebwiller (entre Mulhouse et Colmar). Auparavant, elle n’avait jamais réellement appris à diriger. Ce n’est pas toujours évident de motiver les vendeurs quand on connaît leurs salaires… Mais là, on nous a appris des méthodes simples pour diriger en douceur. Par exemple, les félicitations et les réprimandes minutes.

Sandra a quant à elle trois personnes sous ses ordres, à l’agence Lesage Lufthansa City Center. Peut-être qu’avant le stage, je ne laissais pas assez parler mon équipe, je n’étais pas assez à son écoute. Maintenant, j’interviens moins, pour les faire réfléchir par eux-mêmes. Côté formation des vendeurs, Voyages Lesage a mis en place des vendeurs volants pour permettre à tout le monde de se former sans inconfort. Et afin de s’assurer que désormais, les anciennes habitudes n’ont pas repris le dessus, des clients mystères passent incognito dans les agences pour tester le personnel.

Laisser votre commentaire (qui sera publié après moderation)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Dans la même rubrique