Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

L’ex-DG d’Air France renonce à partir à Maurice pour 24€

L'octroi de billets à 24€ à Pierre-Henri Gourgeon a entraîné de vives réactions, compte tenu de la crise que traverse le groupe aérien. Du coup, l'ancien DG de la compagnie a décidé d'y renoncer.

"Afin de clore cette polémique inutile, j'ai décidé de renoncer, pour ce voyage, aux billets à tarifs préférentiels auxquels j'ai droit comme
l'ensemble des anciens dirigeants de la compagnie", a fait valoir Pierre-Henri Gourgeon à l'AFP, via un porte-parole d'Air France. "J'ai décidé d'acheter des billets réservés en classe affaire, dans une classe tarifaire R1 accessible par tous les retraités de la compagnie", a ajouté l'ancien directeur général de la compagnie.

Pierre-Henri Gourgeon dit avoir pris cette décision dans l'attente de la refonte des avantages accordés aux anciens et aux actuels dirigeants en matière de facilité de transports, annoncée par son successeur Alexandre de Juniac, mais aussi "par solidarité avec les salariés de cette compagnie" en difficulté.

Sa femme, deux accompagnants et lui-même devaient bénéficier de billets à 24 euros en classe business pour l’île Maurice. Cette information a suscité de vives réactions de la part de plusieurs pilotes ou chefs de cabine dans la journée d'hier.

D’après les syndicats, les vols sur Maurice à cette période de l’année sont normalement sous embargo, mais celui-ci a été levé pour Pierre-Henri Gourgeon par Alexandre de Juniac, l’actuel directeur général.

Cette polémique éclate alors qu'Air France prépare un plan d’urgence pour économiser deux milliards d’euros sur trois ans et compte dénoncer les accords collectifs existants.

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique