Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Jumeirah a la folie des grandeurs

La chaîne hôtelière dubaïote vise 48 hôtels supplémentaires d’ici 2011. Une vingtaine de projets, pharaoniques pour certains, sont déjà signés.

Quand une chaîne hôtelière dubaïote décide de se développer, elle n’y va pas par quatre chemins ! Jumeirah, qui gère neuf établissements dans le monde, compte ouvrir 47 hôtels supplémentaires d’ici 2011. La plupart feront l’objet de contrats de management ou de location. Jumeirah veut s’affirmer comme une marque de management hôtelier de luxe, distincte de Dubai Investment Group (DIG), qui investit dans les murs. Toutes deux sont des filiales de Dubaï Holding, explique Luc Delafosse, DG de l’hôtel Burj al-Arab, porte-drapeau de l’enseigne.

312 chambres dans la tour la plus haute du monde

Parmi la vingtaine de projets déjà signés, certains sont pharaoniques. Le Desert Pearl (qui ouvrira à Dubailand, en 2010), adoptera la forme d’un bateau, pour un investissement de 5 milliards d’euros. Le Jumeirah Al-Fattan Resort prendra place en 2009 sur la fameuse palme en construction, toujours à Dubaï, alors que le Jumeirah Beach Bay (2008) proposera 312 chambres dans la tour Burj Dubaï, la plus haute du monde. Sans parler des Jumeirah Dubaï Towers à Doha (mi-2008) et des Etihad Towers à Abu Dhabi (2009).

Les projets sur les autres continents ne sont pas moins ambitieux. Londres sera transfigurée en 2012 par le Jumeirah Hotel at Beetham Tower, une haute tour pointue entourée d’une enveloppe de verre, à South Bank (au bord de la Tamise). Le HanTang Jumeirah à Shanghai (340 chambres) ouvrira aussi dans une tour au design très novateur, dès 2008. A noter, parmi les destinations prisées par les Français, le Jumeirah Private Island à Phuket (2009) et le Jumeirah Saraya Aqaba en Jordanie (2010).

Le groupe a parallèlement créé une marque de résidences hôtelières, Jumeirah Living. Le premier établissement ouvrira cette année dans le quartier financier de Dubaï. Il va par ailleurs déployer sa marque de Spa, Talise, dans tous ses hôtels.

Enfin, Jumeirah espère être retenue pour gérer le Royal Monceau, à Paris. Depuis janvier, la chaîne assure une mission de conseil pour le palace, racheté récemment par l’homme d’affaires français Alexandre Allard.

%%HORSTEXTE:1%%

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique