Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Hurtigruten dévoile le Fram

Hier, à Rouen, la compagnie norvégienne a présenté aux professionnels le Fram, navire d’une capacité de 318 passagers. A la fois chaleureux, reposant et ouvert sur son environnement par de grandes baies vitrées ce paquebot représente un changement de cap

 

La saison des lancements de paquebots bat son plein. Après MSC la semaine dernière avec l’Orchestra et avant Costa la semaine prochaine avec le Serena, c’était hier au tour d’Hurtigruten de présenter à Rouen son nouveau fleuron : le Fram. Long de 114 mètres, ce navire de 318 passagers a été pour la première fois spécialement conçu pour accomplir des croisières exploration. Il se caractérise ainsi par son ouverture sur l’extérieur avec son grand salon d’observation, son restaurant et sa cafétéria dotés de grandes baies vitrées, jusqu’aux deux grands saunas qui possèdent la vue sur mer. Les 39 suites (avec balcon privatif) et mini-suites sont particulièrement réussies, spacieuses, chaleureuses et bien équipées. En comparaison, les cabines standards, intérieures et extérieures, sont plutôt spartiates et impersonnelles. Les espaces communs sont en revanche très réussis, marqués par de petites touches contemporaines au travers de belles œuvres d’artistes norvégiens (lithographies, tapisseries, bois sculptés, peintures et aquarelles…).

Le Fram, qui signifie « en avant » en norvégien (nom qui fut porté dans les années 1900 par un navire d’expéditions vers les pôles Nord et Sud), sera baptisé le 19 mai à Oslo et débutera sa première saison au Groenland dès le 27 mai.
Hurtigruten propose trois programmations avec des croisières en baie de Disko (9 jours/8 nuits à partir de 2900€/pers en cabine intérieure), un combiné Islande et Groenland (13 jours/12 nuits à partir de 4570€/pers.) et un itinéraire de la baie de Disko jusqu’à Thule (16 jours/15 nuits à partir de 5530€/pers.). Le Fram affiche toutefois quasi complet, ne disposant encore à la vente que quelques suites et mini-suites sur certains départs. Nous avons déjà enregistré 130 clients mais nous aurions pu faire beaucoup mieux si les Français ne réservaient pas si tardivement comparé à d’autres marchés européens, regrette François Weill, Pdg d’Hurtigruten France. Il espère pouvoir se rattraper cet hiver lorsque le navire sera positionné en Antarctique. Sa capacité sera alors limité à 280 passagers pour des questions logistiques et environnementales.     

Avec ce nouveau navire et le succès de ses autres itinéraires (Spitzberg, Express côtier, îles Lofoten…), Hurtigruten France prévoit de faire naviguer près de 7 000 croisiéristes cette année contre 6 000 en 2006.

Dans la même rubrique

Laisser un commentaire