Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Havas Voyages dans les pas de Voyageurs du Monde

Le distributeur se restructure en mettant le service aux clients au coeur de sa stratégie de développement pour 2022. Chaque vendeur sera spécialisé sur une destination en concentrant les programmes de formation et éductours des voyagistes et autres fournisseurs. Et en deviendra le vendeur online attitré via un contact direct avec le consommateur.

Espérant commencer à tourner la page du Covid, Laurent Abitbol, le bouillonnant patron du groupe Marietton, avait convié hier soir le banc et l’arrière banc de ses fournisseurs dans l’un des salons du palace parisien du Bristol. Objectif : leur exposer la stratégie de développement 2022 d’Havas Voyages. Cette crise longue de 18 mois a été l’occasion de remettre à plat toute l’organisation du réseau et « d’amorcer un nouveau virage pour cette marque qui bénéficie toujours d’une forte notoriété », a débuté Christophe Jacquet, son directeur général à la manœuvre sur ce projet en concertation avec le conseil d’administration du distributeur.

Chaque vendeur en pointe sur une destination

De fait, Havas Voyages se structure désormais en cinq divisions spécialisées, disposant à terme d’une direction propre, soit le loisir qui regroupera les 400 agences hexagonales, le voyage d’affaires (qui pesait 500 M€ de volume d’affaires en 2019), le Mice et le sport suite au rachat d’OL Voyages.

« Cette restructuration nous permettra de gagner de nouveaux clients », estime-t-il optimiste. Plus inspirationnel, le nouveau site web mis en ligne d’ici 5 semaines reprendra cette segmentation des activités accompagnée de la baseline « Voyagez dans le monde avec un service ultra personnalisé ».  

« Nous visons clairement le haut du marché avec une clientèle premium », ajoute le DG. En effet, s’inspirant clairement de Voyageurs du Monde, le programme « Spécialiste + » est initié avec la constitution de 380 vendeurs (intégrés) spécialistes sur 80 destinations. « Cette spécialisation sur un pays vise à répondre au plus près aux attentes des clients et à apporter une valeur supérieur à Havas Voyages par rapport au digital et à la concurrence, celle de Voyageurs du Monde en particulier. C’est notre ambition ! ».

Cette montée en compétence des conseillers sur une destination sera réalisée via une formation poussée et les éductours des TO qui auront accès prochainement au mapping de ces nouveaux ambassadeurs. Ces derniers seront mis en avant avec leurs parcours sous forme de CV et leur contact direct sur ce futur site Web. Un tchat et de la visio seront proposés afin de faciliter la vente compte tenu de la distance qui pourra exister entre l’agent de voyages et le client. « Nous valorisons ainsi nos équipes qui vont monter en compétence avec des conseillers voyages qui n’auront plus un rôle local mais global pour la marque », insiste Christophe Jacquet.

Havas Voyages met la pression sur les TO pour le trade 2022

L’offre n’est pas oubliée avec la constitution début 2022 d’un catalogue de 15 produits « star » par destination soit un total d’un millier de propositions que les vendeurs devront parfaitement maitriser. Havas Voyages entend de fait être particulièrement exigeant vis à vis des tour-opérateurs concernant cette sélection, allant de l’entrée de gamme au premium, que les agents de voyages pourront commercialiser les yeux fermés, sans crainte d’après vente.

L’année 2022 sera en outre animée par 12 opérations marketing liées à des thématiques sur des destinations ou des lignes de produits (croisières, voyage de noces…). Des opérations sur lesquelles les TO devront s’engager sur des produits exclusifs, du co-branding, des incentives… Ce plan doit être bouclé au 15 novembre, Christophe Jacquet invitant les partenaires présents lors de cette soirée au Bristol à ce positionner au plus vite. « Nous ne pourront servir tout le monde », a-t-il en effet fait savoir.

Last but not least, les investissements en communication seront partagés à 50/50 entre les médias traditionnel et le digital. « Havas Voyages dispose d’un important trafic naturel sur son site alors que nous n’avons pas encore appuyé sur le bouton pour transformer ce flux », a-t-il conclu confiant dans la reprise prochaine de l’activité et l’avenir d’Havas Voyages.

___________________________________________________________________

Laurent Abitbol et Jean-Baptiste Lemoyne
© Stéphane Jaladis

Marietton vise le retour dans le vert en 2022

Jean-Baptiste Lemoyne, le secrétaire d’Etat au Tourisme, est arrivé sur les coups de 22h30 à la soirée Havas Voyages, après avoir participé au Dîner des Décideurs de L’Echo touristique. C’est à ce moment-là, entre la poire et le fromage, que Laurent Abitbol a tenu à rassurer les fournisseurs présents sur la solidité du groupe Marietton fondé il y a 55 ans. Après avoir dégagé un Ebitda de 27M€ en 2019, celui a enregistré sa première perte en 2020, 14M€, en raison de la pandémie. « Si celle-ci sera de 4,5M€ en 2021, le groupe se porte bien avec une trésorerie supérieure à 150 M€ », a précisé le dirigeant lyonnais qui prévoit un retour dans le vert dès 2022. « Nous sommes prêts pour la reprise et nous allons continuer à investir dans le développement de nos marques et la rénovation de nos agences Havas Voyages et Selectour ». Et de rappeler l’adossement de Marietton au fonds américain Certares également actionnaire chez Amex GHT, Egencia, Hertz, TripAdvisor… Sans oublier Voyageurs du Monde devenu la nouvelle référence en terme de service client d’Havas Voyages.

___________________________________________________________________

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique