Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Guadeloupe, Martinique, La Réunion… : un test obligatoire pour tous les voyageurs

Face à la propagation rapide du variant Omicron, le gouvernement français met en place une nouvelle mesure pour les déplacements vers les Outre-mer.

C’est un petit cadeau de Noël empoisonné pour ceux qui comptent rejoindre les îles lointaines de France, mais une formalité jugée indispensable afin de les préserver. Par un décret daté du 24 décembre 2021, l’ensemble des passagers se rendant dans les Outre-mer seront bientôt dans l’obligation de présenter à l’embarquement un test négatif, PCR ou antigénique, de moins de 24h. Qu’ils soient vaccinés ou non.

Effectif mardi 28 décembre

« Cette obligation entre en vigueur mardi 28 décembre », précise les ministères des Outre-mer, de la Santé et des Transports dans un communiqué du 24 décembre. Elle s’applique depuis l’Hexagone comme depuis tous les pays étrangers.

La mesure est nécessaire « afin de protéger les territoires ultramarins de la nouvelle vague épidémique sous l’effet du variant Omicron et de limiter la circulation du virus dans le contexte d’une forte reprise des contaminations dans l’Hexagone », ajoute le communiqué de presse.

Les professionnels du secteur du tourisme spécialistes des Outre-mer sont déjà fortement pénalisés par la crise sanitaire, mais aussi les troubles sociaux. Les Entreprises du Voyage sollicitent d’ailleurs, auprès du gouvernement, des aides spécifiques afin de les soutenir.

Pas de test au sein de l’UE 

Portugal, Italie, Grèce, Danemark… Face à la 5e vague et au variant Omicron, plusieurs pays d’Europe viennent d’instaurer des tests obligatoires pour les tous les visiteurs venant de l’étranger. Une formalité qui concerne également les personnes vaccinées de l’Union européenne. 

De son côté, la France ne compte pas en instaurer pour l’ensemble des voyageurs arrivant en France métropolitaine. C’est en tout cas le sens d’un tweet d’Emmanuel Macron posté le 17 décembre.

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique