Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Fram présente son Top 3 de l’été

L’Espagne, les îles grecques et l’Italie sont le tiercé gagnant de Fram cet été, selon un baromètre des réservations établi par le TO au départ de Paris et 7 aéroports de province.

Le premier baromètre Fram des destinations de l’été 2013 sur le plan national et au départ de 8 aéroports français veut offrir "un panorama complet, région par région et sur le plan national, des tendances de voyage des vacanciers français pour cet été".

Pour les voyages entre le 1er juin et le 31 août, les réservations arrêtées au 15 mai distinguent sans grande surprise trois destinations du bassin méditerranéen sur les 50 programmées par Fram. 

A date, le TO a enregistré 67 000 réservations pour la période juin-juillet août dont 25 677 pour l’Espagne (soit 37,9% des prises de commandes), 11 666 pour les îles grecques (17, 2%) et 5 208 pour l’Italie (7,7% ). Ce trio de tête est sensiblement le même quel que soit l’aéroport de départ.

La Tunisie prend la 3ème place du podium au départ de Bordeaux, tandis que le Maroc passe devant l’Italie depuis Nantes et Lille.

Toujours plus de dernière minute

La plus belle progression nationale revient au Montenegro, avec des prises de commandes en hausse de 71,2% par rapport à la même période de l’exercice précédent, soit 434 réservations enregistrées pour l’été. Depuis Paris, c’est la Crête qui connait la plus belle évolution (+43,5% avec 1046 réservations). 

Ce premier baromètre, adressé à tous les partenaires de Fram pour évaluer les ventes au départ de leur région respectives et qui devrait avoir une fréquence trimestrielle, ne précise pas quel était le Top 3 des destinations du groupe l’an dernier. Pas de commentaire non plus sur le niveau des ventes et leur évolution par rapport à 2012. Au 23 mai, selon Daniel Cohen, président du directoire du groupe, l’été n’était pas fait avec un mois de mai où il a fallu "massacrer les prix".

"De nombreuses réservations sont encore à prévoir dans les prochaines semaines", commente le baromètre, " les vacanciers privilégiant le phénomène de dernière minute", à l'exception des familles qui "planifient et réservent plus en amont."

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique