Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Exotismes parie sur les Seychelles pour la réouverture

L’annonce gouvernementale d’une levée des restrictions de voyages à partir de début mai donne espoir au voyagiste marseillais, qui veut se relancer avec les Seychelles.

Et ce, pour une raison simple : les Seychelles sont ouvertes à l’accueil de touristes internationaux (munis d’un test PCR négatif effectué 72 heures avant le départ) depuis le 25 mars.

Le motif impérieux subsiste

« Dans ce contexte, les Seychelles figurent en tête des pays appelés à accueillir très rapidement des touristes français », selon Exotismes, qui s’attend d’abord à une réouverture des destinations européennes, puis d’outre-mer. Seul souci pour l’heure : les Français doivent justifier d’un motif impérieux…

Quoi qu’il en soit, Exotismes se prépare à « un redémarrage rapide » des Seychelles, l’une des destinations qui maîtrisent « le risque épidémique ». En effet, l’archipel se classe à la troisième population des pays aux populations les plus vaccinés contre le Covid-19, avec 68% de ses habitants ayant reçu une première dose et 52 % les deux doses recommandées. Le pays a par ailleurs autorisé la réouverture 574 établissements touristiques, allant des hébergements indépendants, maisons d’hôtes aux hôtels cinq étoiles, et certifiés « Safe Tourism » pour accueillir les visiteurs dans le cadre de la nouvelle norme.

« Un phénomène amplifié par l’ouverture repoussée de l’Île Maurice »

Sur place, et dans les hôtels, l’ensemble des lieux publics sont accessibles (restaurants, bars, spas, clubs enfants, …), sous réserve de respecter les protocoles sanitaires désormais établis à travers le monde : port du masque obligatoire… Exotismes rappelle qu’aux Seychelles, « destination historique » du voyagiste, sa programmation référence « aussi bien des hôtels de grand luxe que des structures de charme à taille humaine ».

« Nous nous attendons à un fort développement de la destination dès la reprise des voyages, phénomène amplifié par l’ouverture sans cesse repoussée de l’Ile Maurice. La parfaite préparation de l’offre hôtelière et les mesures sanitaires prises localement sont autant d’arguments pour séduire », selon Didier Sylvestre, le directeur général adjoint d’Exotismes.

Chaque année, Exotismes envoie environ 4 500 clients aux Seychelles. Le tour-opérateur marseillais y revendique le statut de leader du marché français, comme aux Antilles (36 600 clients), à l’Île Maurice (18 000 clients) ou encore sur l’île de la Réunion (14 500 clients).

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique