Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Europacity : avis défavorable pour le méga-complexe touristique

 » L’horizon est loin d’être dégagé pour Europacity, un projet XXL de quelque 3 milliards d’euros, destiné à devenir l’une des plus grandes destinations de loisirs et de tourisme du Grand-Paris. »

Il s’agit du deuxième plus gros projet privé en France depuis l’ouverture de Disneyland Paris, en 1992. Porté par le groupe Auchan et par le chinois Wanda, Europacity prévoit de réunir, sur 80 hectares, 230 000 mètres carrés de commerces mais aussi des pistes de ski, un parc aquatique, un complexe de sports extrêmes, des boîtes de nuits, des salles de spectacles et d’exposition.

Un projet "peu compatible avec le développement durable"

Plus de 2700 chambres doivent également y ouvrir, couvrant toutes les gammes, de l’hôtel de standing à l’auberge de jeunesse. Suscitant de nombreuses oppositions, le futur complexe, dont l’ouverture est envisagée pour 2024, vient de recevoir un avis défavorable dans le cadre de l’enquête publique. S’il n’est que consultatif, l’avis était très attendu. Dans son rapport, le commissaire enquêteur juge le projet d’aménagement du triangle de Gonesse "peu compatible avec la notion de développement durable", tant sur le volet environnemental qu’économique et social. "Ses orientations sont incompatibles avec le pilier environnemental par ses impacts sur le changement climatique, la destruction des ressources et l’atteinte à la biodiversité", juge ainsi Ronan Hébert. 

Des doutes sur la création d'emplois

Europacity ne semble pas non plus convaincre en termes d’emploi, malgré la création de 118 000 postes directs et non délocalisables évoquée par le maître d’œuvre. Dans ses conclusions, Ronan Hébert estime que "les objectifs en matière d’emploi" du projet "sont peu en phase avec le niveau de formation local", et que la construction de ce complexe dans une zone déjà bien dotée en centres commerciaux risque de se traduire par une destruction d’emplois et d’affecter plus globalement les "équilibres sociaux-économiques existants".

De son côté, la municipalité de Gonesse, a fait savoir sur son site Internet que "les conclusions du rapport ne sont pas de nature à remettre en cause le principe de l’aménagement du Triangle ni même d’entacher la détermination de la municipalité à offrir une meilleure qualité de vie aux habitants".

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique