Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

ÉDITO. La carte des pays verts, orange, rouges a-t-elle encore du sens ?

Un grand vent de libération des voyages souffle sur cette carte…. qui perd graduellement sa raison d’être.

La mode est au vert, du moins au sein du gouvernement. Depuis que la France poursuit son coloriage de la mappemonde, rarement les levées de restrictions auront été aussi fortes. 26 pays passent au vert, en vertu d’un arrêté du 15 février. Un record pour une mise à jour, et de très loin.

La carte des pays verts, orange et rouges est-elle condamnée à disparaître ? Sans doute, à condition bien sûr qu’aucun variant ne joue les trouble-fêtes. D’ailleurs, le Conseil européen encourage désormais les Etats à établir leurs mesures liées au Covid-19 en fonction du statut de la personne et non de la situation au niveau régional (sauf pour les zones où le virus circule très fortement). Partout en Europe mais aussi ailleurs dans le monde, le vaccin fait désormais office de deuxième passeport. Et le test PCR n’est bien souvent plus demandé aux personnes vaccinées. Ce qui ne manquera pas de créer des tensions sociales dans quelques Etats… et certaines îles lointaines.

Que de chemin parcouru depuis le 9 juin 2021. C’est à cette date qu’entrait en vigueur la classification des pays par couleur en fonction de la circulation du virus, mais aussi le pass sanitaire. Un double symbole. La liste verte comprenait alors les pays de l’espace européen, et sept autres Etats. La couleur rouge tapissait une quinzaine de pays dont l’Afrique du Sud, le Brésil, l’Inde, et imposait un motif impérieux à tous les voyageurs, vaccinés ou non. Huit mois plus tard, aucun pays n’est classé rouge, et encore moins rouge écarlate.

Et si c’était, enfin, le bout du tunnel ?

Autre signe de détente, le gouvernement français a confirmé la fin de certaines restrictions en date du 16 février 2022. Les discothèques sont à la fête, les salles de concert aussi. Les voyageurs peuvent manger à bord des trains – mais garder le masque entre deux bouchées de sandwich… 

Mieux, la fin du masque en intérieur est envisagée à la mi-mars. C’est le ministre de la Santé Olivier Véran qui l’a déclaré sur France Info mercredi. Le pass vaccinal pourrait aussi être allégé à cette échéance. Autant de bonnes nouvelles sur le front des libertés et des voyages internationaux, en amont des vacances de Pâques et d’été. Même si les « stop and go » observés depuis deux ans nous conduisent à la prudence dans les prévisions.

La situation en France et à l’international reste éminemment fragile – jusqu’en Russie pour des raisons géopolitiques. Mais ne boudons pas notre plaisir. Aujourd’hui, les signaux sont résolument au vert. Au grand soulagement des pros du voyage et des voyageurs qui ont accumulé des millions de fourmis dans les jambes depuis deux ans. Et si c’était, enfin, le bout du tunnel ?

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique