Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Disneyland Paris repousse sa date de réouverture

Le complexe touristique privé le plus visité d’Europe espérait reprendre son activité le 2 avril prochain.

La pandémie étant toujours active, Disneyland Paris vient d’annoncer qu’il ne rouvrira pas ses portes le 2 avril, comme prévu initialement. Le 18 janvier dernier, le complexe avait déjà repoussé sa date de réouverture – fixée au 13 février – pour avancer celle du 2 avril, « si les conditions le permettent », précisait Disneyland Paris.

Après avoir cessé son activité entre le 13 mars et le 15 juillet, Disneyland Paris – qui emploie 17 000 personnes – était à nouveau fermé depuis le 30 octobre. Sur la page d’accueil de son site et sur ses réseaux sociaux, le complexe explique que, « compte tenu de la situation actuelle et des restrictions de déplacements en Europe », il « ne rouvrira pas le 2 avril comme initialement prévu. Nous restons optimistes quant à notre réouverture prochaine et nous vous tiendrons informés dès que possible sur notre site internet », poursuit la publication. Aucune nouvelle date de réouverture n’est donc avancée.

Des investissements revus à la baisse ?

C’est donc un nouveau coup dur pour Disneyland Paris. Mais malgré la facture, qui ne cesse de s’alourdir, le site francilien, qui fêtera ses 30 ans en 2022, profite de cette pause forcée pour procéder à d’importants travaux de rénovation. Le Château de la Belle au Bois Dormant, symbole de Disneyland Paris, est par exemple en cours de démontage pour une réhabilitation d’ampleur. Le complexe, et notamment le Parc Disneyland, sera remis à neuf pour les célébrations du trentième anniversaire de Disneyland Paris.

La pandémie aura toutefois des conséquences importantes sur le futur de Disneyland Paris. En effet, les investissements d’ampleur annoncés par The Walt Disney Company en 2018 devraient être revus à la baisse, voire passer à la trappe. Une zone thématique dédiée à l’univers de Star Wars prévue aux Walt Disney Studios pourrait tout simplement disparaître du calendrier de développement du complexe. La zone et ses attractions exigent des coûts d’entretien pharaoniques, et pourrait être remplacée par d’autres licences jugées plus porteuses en Europe, comme Le Roi Lion.

La crise liée à la pandémie frappe lourdement l’activité des parcs à thèmes Disney, dans le monde entier. Si la firme américaine espère rouvrir son parc emblématique de Californie à la fin avril, elle a déjà annoncé la suppression de 32 000 emplois dans ses activités liées aux parcs à thèmes d’ici à l’été 2021.

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique