Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Devenir agent de voyages à domicile

Home sweet home… Certains professionnels aiment aussi leur domicile pour le travail, démarrer à moindre frais une nouvelle activité, ou gagner en autonomie.

C’est un épiphénomène en France, mais un vrai phénomène de société aux États-Unis : 45 % des agents de voyages travaillent à domicile de l’autre côté de l’Atlantique.

En France, Muriel a fait ce choix il y a cinq ans. C’était une solution intéressante pour commencer son activité sans charges importantes, et conserver un emploi du temps flexible. Pratique quand on a trois enfants. Mais travailler de chez soi n’est pas une opportunité accessible à tous, prévient Muriel : « Le projet était réaliste parce que j’avais 15 ans d’expérience dans le voyage », explique-t-elle. Muriel, qui s’est spécialisée dans le tourisme de groupes, va à la rencontre de ses clients. Cette organisation convient parfaitement à son besoin d’autonomie, elle ne compte pas en changer.

Julien Dannoux a lui aussi démarré son agence de voyages en solo, depuis chez lui, en avril 2010. À l’origine, tout reposait sur son site Internet. Depuis, Évasion 360° a ouvert un bureau à Marseille. « J’ai perdu quelques dossiers parce que je n’avais pas d’adresse physique, justifie-t-il. Les gens sont rassurés par l’existence d’un bureau, même s’ils n’y viennent pas forcément », relève Julien, qui a trouvé un compromis : « Je continue à travailler à domicile et dans mes locaux, mais uniquement sur rendez-vous ».

Marie-Pierre Thomas a suivi un cheminement assez proche. Au terme de 15 ans d’expérience dans le voyage, elle a créé fin 2010 Moa et U, une agence qui travaille sur rendez-vous. Après avoir testé le télétravail, Marie-Pierre expérimente depuis un an les joies du coworking. « Je partage des bureaux avec d’autres entrepreneurs, qui exercent des métiers très variés ». C’est enrichissant, et pas excessif, puisqu’elle paye 320 E HT/mois pour un bureau à Paris, avec accès à des salles de réunion).

« Je travaille à domicile et dans mes locaux sur rendez-vous ».

%%HORSTEXTE:1%%

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique