Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Détaxe : comment Planet a décroché le contrat des Emirats Arabes Unis

L’opérateur de détaxe (ex-Premier Tax Free) déploie pour les Emirats Arabes Unis une solution entièrement dématérialisée, présentée comme une première dans le secteur.

C’est un petit monde… mais très concurrentiel. Autant dire que Planet ne cache pas sa satisfaction d’avoir obtenu le contrat pour devenir pour les trois prochaines années l’opérateur exclusif de détaxe pour les Emirats arabes unis. Un marché emporté face à six concurrents, dont le leader Global Blue. Depuis le 18 novembre, les touristes étrangers en visite aux Emirats Arabes Unis peuvent en effet de bénéficier de services de détaxe sur leurs achats. Un moyen pour la destination de booster son attractivité grâce à un levier très stratégique : le shopping, et ce alors qu’une taxe à 5,5% a été introduite en janvier 2018.

La fin du bordereau papier

“Nous avons proposé à l’Autorité fédérale des taxes des Emirats Arabes Unis le premier système 100% dématérialisé de remboursement de la TVA au monde”, explique Denis Leroy, le directeur général France & Benelux de Planet. Une bonne opération sans nulle doute pour l’opérateur, si l’on considère que Dubaï est la ville où les touristes dépensent le plus d’argent. Une petite révolution, aussi, dans un secteur qui cherche à fluidifier au maximum le processus, car en matière de détaxe aussi, le temps c’est de l’argent. “Ce nouveau système (…) est une initiative ambitieuse non seulement pour le pays, mais pour l’industrie de la détaxe, affirme de son côté le directeur des partenariats monde et des nouveaux marchés, Gary Byrne. Le service de détaxe 100% numérique est le premier du genre et représente l’avenir des achats détaxés. Notre ambition est de proposer ce service premium aux pays du monde entier à mesure que les industries du tourisme et de la vente au détail, ainsi que les consommateurs, deviennent de plus en plus sophistiqués”.

Grâce à cette solution, un QR code permet de retrouver tous les achats du touriste. Exit le fameux bordereau papier, tout est numérique. Le système implique des procédures numériques simples et rapides selon lesquelles la TVA sera remboursée directement aux touristes lors de la présentation des factures de leurs achats effectués aux EAU.

Dans la détaxe, l’ubérisation guette

La première phase du déploiement consistera à mettre en place le service et accompagner les clients dans les aéroports internationaux d’Abu Dhabi, de Dubaï et de Sharjah, indique Planet. À la mi-décembre, le système sera pleinement opérationnel dans tous les aéroports et ports terrestres et maritimes des Émirats Arabes Unis. Pour développer cette solution, Planet (ex Premier Tax Free) a absorbé en 2016 une petite structure finlandaise proposant ce système de détaxe digitale end to end.

Car en matière de détaxe aussi, l’ubérisation guette. Et de nouveaux acteurs de la fintech pourraient investir le marché pour le digitaliser, même si un certains nombre de “barrières” à la fois technologiques et réglementaires ne leur laissent pas la voie tout à fait libre, explique Denis Leroy. “Si ubérisation il doit y avoir, on espère que ce sera nous Uber !”, lance-t-il. Car en France, la question de la dématérialisation est aussi sur la table, mais achoppe encore sur certains points, et notamment la justification de l’identité, qui ne peut être dématérialisée.

La révision d’un certain nombre de conditions spécifiques qui pourraient pousser les touristes étrangers à dépenser plus est aussi très attendue par les professionnels de la détaxe et par les distributeurs. “En France, nous avons le seuil de détaxe le plus élevé d’Europe, regrette ainsi Denis Leroy”, et ce alors que d’autres destinations l’ont supprimé, faisant ainsi perdre un avantage concurrentiel à la destination France. Un sujet évoqué notamment dans le cadre de l’un des derniers Conseil Interministériel du Tourisme, mais sans qu’aucune décision n’ait été prise à l’heure actuelle, indique Denis Leroy.

Planet, qui revendique un réseau de 14 000 partenaires dans 29 pays, annonce un chiffre volume de 6,2 milliards d’euros de ventes, et 10 millions de bordereaux émis.

Au total, le marché de la détaxe est estimé à 60 milliards de dollars par an.

A lire également :

5 choses à savoir sur le business de la détaxe

Où les touristes dépensent-ils le plus ?

Les commentaires sont fermés.

Dans la même rubrique