Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Des pertes importantes pour Emirates en 2020

Pour la première fois en trois décennies, Emirates affiche une perte nette annuelle de 5,5 milliards de dollars.

La pandémie aura eu raison de la bonne santé financière d’Emirates, la compagnie dubaïote. Pour la première fois, en 30 ans d’existence, Emirates accuse une perte nette de 5,5 milliards de dollars en 2020 (4,5 milliards d’euros), après un bénéfice net de 288 millions de dollars l’année précédente.

Le chiffre d’affaires s’inscrit en baisse de 66%, à 8,4 milliards de dollars, du fait de l’interruption des vols passagers à son hub en mars 2020 et du maintien des restrictions mondiales sur les déplacements. De plus, sa capacité a été ramenée 24,8 milliards de tonnes-kilomètres offertes (TKO) et flotte réduite de 11 appareils.

Un chiffre d’affaires en retrait de -66%

Le chiffre d’affaires du groupe ressort, lui, à 9,7 milliards de dollars, en baisse de 66 % par rapport à l’exercice précédent. La trésorerie s’établit à 5,4 milliards de dollars, en recul de 23%, en raison principalement de l’affaiblissement de la demande.

Pour Cheikh Al Maktoum, président du groupe « nos principales priorités ont été la santé et le bien-être de nos collaborateurs et de nos clients, la préservation de la trésorerie et la maîtrise des coûts, et la reprise de nos activités dans de bonnes conditions de sécurité et de durabilité ».

A noter toutefois que la compagnie a dû procéder à des licenciements, les effectifs totaux ont été réduits de 31%, à 75 145 collaborateurs, représentant 160 nationalités. « Nous avons l’intention de recouvrer notre pleine capacité opérationnelle aussi rapidement que possible, ajoute le Cheikh.

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique