Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

De nouvelles mesures pour simplifier la vie des start-up

Le Secrétaire d’Etat chargé du Numérique a profité de son passage sur VivaTech pour présenter une série de mesures phares destinées à faciliter le développement des jeunes pousses.

Initié en septembre 2017 par le Premier ministre et porté par Mounir Mahjoubi, le secrétaire d’Etat chargé du Numérique, le tour des start-up livre ses premiers résultats. Sur le récent salon VivaTech, Mounir Mahjoubi a détaillé les propositions phares issues de cette phase de consultation, destinées à simplifier la vie des start-up et de les aider dans leur financement.

Dès juin 2018, le gouvernement promet ainsi la mise en place d’un réseau de correspondants start-up innovation dans chaque ministère, permettant à chaque start-up d’être mise en relation rapidement avec des interlocuteurs avertis, indique un communiqué. Parmi les mesures également annoncées, figure la mise en place, effective depuis début mai, du dispositif France Expérimentation, « qui permet à toute start-up de demander, à tout moment, un droit à déroger à un règlement ou à une loi en place pour déployer un nouveau business modèle. »

Dans le cadre du projet de loi PACTE, une nouvelle règle devrait également établir que pour les seuils de 11, 20 et 50 salariés, le seuil effectif sera réellement franchi lorsque celui-ci a été atteint ou dépassé pendant cinq années consécutives. Des mesures sont également annoncées pour aider le financement des start-up en phase de croissance.

Bientôt un CAC40 des start-up

Avant fin 2018 sera créé un guichet unique d’achat de l’Etat pour faciliter les prises de contact. Le seuil permettant de recourir à un marché public sans publicité ni mise en concurrence pour acquérir des produits innovants auprès des PME sera relevé à  100000 euros, contre 25000 à l’heure actuelle.

Pour accompagner les start-up à l’international sont notamment prévus la mise en place, à l’automne 2018, d’un indicateur « Next40 », « équivalent du CAC40 pour nos acteurs les plus prometteurs », et l’organisation de déplacements commerciaux à l’étranger avec des jeunes pousses à fort potentiel.

Des actions seront par ailleurs menées secteur par secteur, avec notamment un focus particulier sur la mobilité : les véhicules autonomes, mais aussi les nouveaux modes de transports, avec “une clarification à venir, dans la loi d’orientation des mobilités, du cadre de partage des données (déplacement, billettique), pour favoriser l’émergence de plates-formes de réservation multimodale en France ». Un cycle de travail concernant les enjeux spécifiques de l’économie collaborative est également annoncé. Désormais, le tour des start-up aura lieu en continu, notamment via la page dédiée sur le site du Secrétariat d’Etat au Numérique, ainsi que la nouvelle directrice de la mission French Tech, Kat Borlongan.