Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Côte d’Ivoire : le zoo d’Abidjan rouvre ses portes

Fermé depuis septembre 2020 après l’évasion d’une hyène et des accusations de maltraitance, le zoo d’Abidjan, la capitale économique ivoirienne, va rouvrir au public mardi, entièrement rénové et avec la promesse de mieux prendre en compte le bien-être des animaux.

Pendant un an, l’établissement a été intégralement nettoyé, la végétation élaguée et les grilles de sécurité des enclos des animaux remises à neuf. « On a renforcé tous les enclos pour assurer qu’il n’y ait pas de problème de sécurité et nous avons un protocole de sécurité en cas d’évasion d’un animal », a voulu rassurer Karl Diakité, patron de la société ivoirienne d’écotourisme Living the Wild, qui a été nommé directeur de l’établissement.

« Le zoo existe depuis longtemps, la plupart des enclos dataient des années 60-70, il a fallu les détruire pour les réaménager. Le zoo a été métamorphosé », a-t-il ajouté, assurant que « l’accent est (mis) sur le bien-être animal ».

Le zoo avait fermé ses portes en septembre 2020 après une série de problèmes. Une hyène s’était évadée, semant le trouble dans le quartier voisin du zoo et des images montrant un lion famélique avait fait scandale sur les réseaux sociaux, nourrissant des accusations de maltraitance.

50 espèces représentées

Parmi les travaux entrepris, les volières qui accueillent des marabouts ou des rapaces comme le milan noir ont par exemple été refaites à neuf et agrandies pour laisser de l’espace aux oiseaux pour voler et éviter de mélanger des espèces qui ne pourraient cohabiter. Au total, cinquante espèces – dont des lions, des léopards, des chimpanzés et un éléphant – sont présentes au zoo d’Abidjan, pour une population de 350 individus. La rénovation, financée par l’Etat a coûté 530 millions de francs CFA (800.000 euros environ).

« Le rôle de ce zoo c’est aussi de pouvoir réintroduire des espèces dans leur milieu naturel », a déclaré lundi le ministre des Eaux et Forêts Alain Richard Donwahi, à l’occasion d’une visite du site, espérant qu’il devienne une « véritable attraction à Abidjan ». Les autorités comptent sur une fréquentation de 1 000 visiteurs par jour en moyenne pour le zoo, situé en plein cœur de la bouillonnante Abidjan, dans un parc de 19 hectares.

Une stratégie touristique ambitieuse

Le ticket d’entrée pour un enfant de moins de 12 ans a été fixé à 500 francs CFA (76 centimes d’euros) tandis que les adultes débourseront 1 500 francs CFA (2,28 euros). Un petit parc d’attractions avec glacier, restaurant et jeux pour les enfants a également ouvert ses portes au sein du zoo à la faveur de cette rénovation.

Concernant sa stratégie touristique, la Côte d’Ivoire est engagée dans un plan d’investissement et de modernisation massif. Baptisé « Sublime Côte d’Ivoire » et prévu pour la période 2018-2025, le plan vise à faire du pays l’un des cinq les plus attractifs d’Afrique d’un point de vue touristique.

Les investissements portent tant sur le loisir que sur l’affaires, et doivent permettre au tourisme de prendre plus de place dans l’activité économique globale du pays. En 2019, la Côte d’Ivoire a reçu 4,2 millions de visiteurs, et le tourisme a contribué à hauteur de 7,3% du PIB.

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique