Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Coronavirus : Donald Trump hésite à aider les compagnies de croisières

Le président des Etats-Unis « aime le concept » de la croisière, mais considère que les entreprises qui réclament une aide publique devraient battre pavillon américain.

Bateaux qui échappent à l’impôt grâce à des immatriculations exotiques (Bahamas, Malte, Panama, …), législation du travail arrangée, etc… Certaines pratiques des compagnies de croisières devront-elles changer ? C’est en tout cas ce que sous-entend Donald Trump, le président des Etats-Unis, encore réticent à l’idée d’apporter une aide fédérale aux grands groupes de l’un des secteurs les plus touchés par l’impact de la pandémie de Covid-19.

En effet, selon le président américain, « c’est dur de prêter de l’argent public à une entreprise basée dans un pays différent […]. J’aime l’idée d’exiger des compagnies de croisiéres de battre pavillon des Etats-Unis. J’aime l’idée de venir ici et de s’enregistrer ici. Venez aux Etats-Unis », lance Donald Trump au cours de son point presse quotidien consacré à la lutte contre la pandémie et ses conséquences.

Plus de 421 000 emplois aux Etats-Unis

Selon le Wall Street Journal, deux conditions -ajoutées à la dernière minute au gigantesque plan de relance de plus de 2 000 milliards de dollars déjà voté unanimement par le Sénat- devraient empêcher les compagnies de croisières de bénéficier de ce plan de relance. En effet, celui-ci prévoit que les entreprises qui seront aidées devront avoir leur siège social aux Etats-Unis, et qu’une majorité de leurs employés habitent au pays de l’Oncle Sam.

Donald Trump a toutefois semblé vouloir quand même défendre le secteur en insistant sur les nombreux emplois crées à terre. « Ils ont des milliers de gens qui travaillent à terre pour charger les navires avec des biens et des produits. Le secteur des croisières est très important. On va essayer de trouver une solution. J’aime le concept », explique le président, candidat à sa réélection.

Les croisières sont économiquement très importantes pour les Etats-Unis, notamment en Floride ou en Alaska. Selon Cruise Lines International Association (Clia), le secteur est à l’origine de 421 000 emplois aux Etats-Unis et rapporte 53 milliards de dollars tous les ans à l’économie américaine.

A lire aussi :

Les commentaires sont fermés.

Dans la même rubrique