Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Chez VoyagerMoinsCher, la France et le Maroc en tête

Selon le baromètre de VoyagerMoinsCher, la France conforte sa position de destination la plus demandée devant le Maroc, qui ne semble pas touché par le conflit.

Le comparateur d’offres de voyages VoyagerMoinsCher.com publie chaque mois le baromètre des destinations les plus demandées par les internautes sur son site. Les résultats du mois de mars se basent sur 110 000 requêtes et apportent une lumière intéressante sur l’impact de la guerre en Iraq sur les ventes de voyages en ligne. Toutes formules de voyages confondues, la Tunisie passe de la 3e à la 5e place. Les Etats-Unis reculent en 9e position, alors qu’ils étaient au 4e rang trois mois auparavant. La Turquie dégringole de sept places pour se retrouver en 14e position (7e en mars 2002). 

A contrario, les destinations européennes –  l’Italie, l’Espagne, la Grèce, les Baléares et les Canaries -remontent dans le classement. Idem pour Cuba et la République Dominicaine, laquelle gagne cinq places en un an pour se placer en sixième position. La Guadeloupe et la Martinique ne confirment pas leur réputation de «destination refuge», car elles se maintiennent aux mêmes places qu’en mars 2002.

Récemment, Go Voyages a également publié son baromètre des destinations, qui confirme l’engouement pour des destinations synonymes de sécurité et de tranquillité. Au chapitre des demandes de vols secs (19 mars-7avril), l’Europe est fortement plébiscitée, avec sept destinations dans le top 10 (dont 5 villes italiennes). Affichant un bond de +189%, Berlin profite sans doute de la popularité dont jouit actuellement l’Allemagne auprès des Français. Florence et Venise bénéficient chacune d’une augmentation de +91%. Parmi les plus fortes dégringolades, Boston (-73%) arrive en tête, suivi de Bali (-64%) et de San Francisco (- 53%). Hong Kong et Pékin ne sont pas en reste, bien sûr, avec – 38% et – 23% par rapport à la même période en 2002.