Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Celestyal Cruises repart à la conquête du marché français

Recrutements, nouvelles escales et même croisières en hiver : la compagnie de croisières chypriote se relance et veut s’imposer comme le spécialiste des eaux grecques.

Avec une marque de fabrique qui différencie Celestyal Cruises de ses concurrents, selon Leslie Peden : la couleur locale. « Lorsque nos clients remontent à bord après leurs escales, ils sont toujours en Grèce », sourit le directeur commercial de la compagnie. Dans l’assiette, la décoration de ses deux navires, les moments proposés à bord… Celestyal Cruises revendique une maîtrise du produit touristique grec dans son ensemble qui pourrait lui permettre de gagner des parts de marché sur les grandes compagnies internationales.

C’est en tout cas l’ambition de la compagnie fondée en 1986. Pour y parvenir, Celestyal Cruises relance sa machine commerciale en France. La compagnie a recruté Christella Giorgis, figure bien connue de l’industrie de la croisière dans l’Hexagone, pour piloter la stratégie commerciale de Celestyal en France, en Belgique et au Luxembourg. « Une stratégie basée sur le B2B, qui représente la quasi-totalité de notre activité en France », rappelle Christella Giorgis. Avec un programme d’opérations commerciales régulier (tous les 2 mois), Celestyal espère « faire connaître un produit qui se différencie de tout ce qui se fait dans la région ».

Un produit qui mise d’abord sur des bateaux de taille moyenne, capables d’accoster dans des ports plus confidentiels. « Nous visitons deux îles grecques dans la même journée, ou nous proposons de longues escales, pour que nos passagers aient le temps de découvrir, par exemple, un site culturel dans la matinée, déjeuner dans une taverne et passer quelques heures à la plage l’après-midi avant de remonter à bord », illustre Christella Georgis. Dans certaines îles, comme Mykonos, les navires de Celestyal Cruises mouillent parfois plus de 24h.  

Près de 400 agences françaises partenaires

Et c’est ce côté flexible que la compagnie veut mettre en avant pour séduire, de nouveau, le marché français. « Une flexibilité qui s’incarne aussi dans nos nouvelles escales, comme Thessalonique par exemple. C’est à la fois un nouveau port d’embarquement – et donc de nouvelles possibilités aériennes pour nos clients – et une nouvelle escale, le berceau de la gastronomie grecque », illustre Theodora Dimopoulou, directrice régionale pour l’Europe de Celestyal Cruises. Avec ses différentes croisières (de 3 à 14 jours), la compagnie veut que « chaque typologie de clientèle, dans le marché français, trouve un produit qui lui correspond », en tout inclus.

« C’est avec tout ce panel de services qu’on pense pouvoir se démarquer, sur nos axes, par rapport à la concurrence, rappelle Christella Georgis. Notre produit plaît aux Français, qui sont plus que jamais adeptes de la Grèce, et il est facile à vendre pour la distribution ». Celestyal Cruises, qui travaille actuellement avec 3 à 400 agences, rêve même, un jour, d’avoir 2000 agences françaises partenaires. « Mais il nous reste du travail, à commencer par la formation des agents de voyages. Nous lancerons, en janvier, un nouveau portail de formation en français pour le B2B, pour aider la distribution à devenir experte de la Grèce ».

Un partenariat nécessaire pour la compagnie chypriote, qui prévoit d’opérer toute l’année, sans interruption, dès l’hiver 2023. Et qui a été secouée par la pandémie et ses conséquences sur l’industrie du voyage, forcée de se séparer d’un navire racheté pendant l’année 2020. 

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique