Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Bruxelles accuse Google d’abus de position dominante

Si le moteur de recherche échappe aux foudres de la FTC aux Etats-Unis, il fait toujours l'objet de forts soupçons de détournement de trafic en Europe.

Au risque de s’exposer à des sanctions, Google va devoir changer la façon dont il présente ses résultats de recherche en Europe. Joaquin Almunia, qui dirige l’enquête de la commission anti-trust de l’Union européenne, l'a déclaré vendredi 11 janvier dans les colonnes du Financial Times.

"Google monétise la position forte qu’il a sur le marché de la recherche en ligne, et il s’agit, je le crains, d’abus de position dominante", a déclaré Joaquin Almunia.

Le 18 décembre, Bruxelles a donné au groupe américain deux mois pour présenter des propositions détaillées afin de mettre fin à une enquête de deux ans sur les soupçons de comportement anticoncurrentiel qui pèsent sur lui.

La Commission fédérale américaine du Commerce (la FTC) a réalisé une enquête similaire la semaine dernière aux Etats-Unis, mais a blanchi le géant de l’Internet, sans preuve d'abus de sa position dominante dans la recherche en ligne.

Plainte en Angleterre

Cette annonce intervient alors que le géant de Mountain View fait l'objet d'une plainte déposée au Royaume-Uni par le comparateur de prix Foundem pour concurrence déloyale, selon Numerama.com. C'est cette même société britannique Foundem qui a été à l'origine de l'action en justice contre le moteur de recherche américain devant la Commission européenne, en 2010.

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique