Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Bruno Laudicina (Directours) : « Nous allons ouvrir trois agences Jet Tours »

Comment Directours relance-t-il la marque Jet Tours, dès cette semaine ? Nous avons posé la question à Bruno Laudicina, le directeur général de la filiale de NG Travel de Directours.

L’Echo touristique : Vous venez de relancer Jet Tours, avec un site Internet. Sur quel créneau la marque va-t-elle se positionner ?

Bruno Laudicina : Jet Tours, c’est du pur B2C. Elle n’existera qu’à travers son site Internet, sur lequel on retrouve l’ensemble des productions de nos différents marques, et les trois agences de voyages en propre que nous allons ouvrir dans les prochaines semaines : deux à Paris, une à Levallois-Perret. Ce seront des agences maison, animées par des agents de voyages du groupe NG Travel, et sous l’enseigne Jet Tours. Elles nous permettront, avec le site Internet, de reconquérir les clients fidèles de Jet Tours, et d’aller chercher une nouvelle clientèle. C’est notre volonté.

Il n’y a pas la volonté d’ouvrir Jet Tours à la distribution, malgré la notoriété de la marque en B2B ?

Bruno Laudicina : Pour le moment, ça n’est pas notre stratégie. Nous pensons vraiment que Jet Tours est une marque grand public. D’autant plus que Boomerang Voyages a fini par s’imposer en B2B, et marche très bien. Nous avons travaillé ces dix dernières années pour relancer cette marque, qui est désormais bien installée et jouit d’une très bonne réputation auprès des agents de voyages. Il serait donc dommage de s’en passer. Je pense également que nos partenaires ont désormais bien compris le fonctionnement du groupe NG Travel, et ont identifié Boomerang Voyages comme étant l’interlocuteur privilégié du B2B.

Est-ce que la marque Jet Tours menace la marque Directours ?

Bruno Laudicina : Aujourd’hui, Jet Tours ne menace pas Directours, bien au contraire. Elle va lui permettre d’élargir sa production, son offre et sa clientèle. Directours est une marque qui a une vingtaine d’années et qui est plutôt connue d’une clientèle fidèle, qui part parfois plusieurs fois dans l’année avec Directours. C’est vrai que c’est l’une des marques avec lesquelles nous avons un peu plus de mal à communiquer. Nous voulons récupérer la clientèle de Jet Tours, friande de packages et de voyage sur-mesure, mais cela ne menace pas Directours : les équipes restent en place, et c’est même la trentaine de généralistes et de spécialistes de Directours qui va s’occuper de Jet Tours. Pour le moment, nous n’avons pas besoin d’équipes supplémentaires pour relancer la marque, car on ne s’attend pas à un redémarrage fulgurant sur le volet voyage à la carte. Nous dimensionnerons notre effectif à la hausse quand cela sera nécessaire.

La marque Jet Tours a été abimée suite à la faillite de Thomas Cook, notamment en B2C. Comment faire passer le message que Jet Tours est de retour ?

Bruno Laudicina : Nous allons devoir communiquer au maximum, via les réseaux sociaux notamment, et répondre à chaque interrogation. Bien sûr, on ne pourra pas trouver de solutions aux litiges liés à Thomas Cook, puisque cela ne nous concerne pas. L’offre sera d’ailleurs totalement différente. A nous désormais de faire savoir que Jet Tours est de retour, sous une nouvelle forme, et qu’il n’a plus aucun lien avec les événements passés, qu’il n’est même plus un tour-opérateur à part entière. Il faut désormais remettre toute la machine en route, mais nous nourrissons de grands espoirs avec Jet Tours pour les années à venir.

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique