Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

British Airways licencie 12 000 employés, SAS 5 000 et Icelandair 2 000

La crise continue de déstabiliser les compagnies aériennes. British, SAS et Icelandair viennent d’annoncer devoir se séparer d’employés.

La compagnie aérienne British Airways prévoit de se séparer de 12 000 employés en raison de l’impact durable du nouveau coronavirus sur son activité, a annoncé mardi sa maison-mère, le groupe IAG. Ce dernier, qui possède entre autres Iberia et Vueling, explique dans un communiqué avoir pris cette décision compte tenu du fait qu’il faudra plusieurs années avant un retour à la normale du trafic aérien. Actuellement, British Airways compte 42 000 salariés.

« Les pilotes de BA et les membres du personnel sont dévastés par cette annonce (…) inattendue de la part d’une compagnie aérienne qui se disait suffisamment nantie pour affronter la tempête du Covid et a décliné toute aide du gouvernement », a réagi sur Twitter Brian Strutton, secrétaire général du syndicat de pilotes de British Airways Balpa.

IAG passe à l’acte après avoir déjà prévenu que des réductions d’effectifs étaient inévitables en raison de cette crise qui paralyse le transport aérien et immobilise la quasi-totalité des avions au sol. IAG précise de son côté avoir engagé des consultations avec les syndicats sur les licenciements. Elle rappelle que 22 600 salariés de British Airways ont été placés en chômage partiel en profitant du mécanisme de prise en charge de 80% du montant des salaires par le gouvernement.

SAS et Icelandair licencient aussi

Le groupe hispano-britannique n’est pas le seul à souffrir, la compagnie aérienne scandinave SAS ayant annoncé plus tôt dans la journée qu’elle allait se séparer de 5 000 employés. « Etant donné les restrictions actuelles, SAS s’attend à une activité limitée durant l’importante saison d’été. De plus, cela prendra sûrement des années avant que la demande ne retrouve son niveau d’avant la crise du Covid-19 », écrit-elle dans un communiqué.

Icelandair a aussi annoncé, ce mardi, licencier 2 000 employés. La compagnie islandaise indique qu’elle « prend des mesures importantes y compris une réduction considérable du nombre d’employés », dans un contexte de crise sanitaire « qui continuera de toucher les voyages aériens, dans un avenir imprévisible ». Cette diminution d’effectifs touche en particulier les membres d’équipage, les services de maintenance et les opérations au sol. En 2018, Icelandair comptait quelque 4 600 employés et avait transporté 4,4 millions de passagers.

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique