Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Belfast, encore mieux que Dublin !

Mélanie Debaisieux travaille dans l’agence spécialisée en tourisme d’affaires Ide Voyages, à Villeneuve-Loubet (06). Elle a découvert l’Irlande du Nord avec Air Partner.

Connaissant déjà la république d’Irlande du Sud et Dublin mais n’ayant jamais visité Belfast, je n’ai pas hésité une seconde pour participer au voyage d’études organisé par le courtier aérien Air Partner dans la capitale de l’Irlande du Nord.

D’emblée, j’ai été charmée par cette ville dont le centre, plutôt resserré, se visite à pied, avec une forte composante historique et quelques bâtiments anciens, comme le City Hall. Certains participants se sont demandés si la visite des quartiers catholiques et protestants de Falls et Shankill, de triste mémoire, n’était pas un peu déplacée. Pour ma part, je trouve que c’est un excellent moyen d’appréhender l’histoire du pays. Les peintures murales sur les maisons en brique à la gloire de l’IRA ou des milices protestantes, bien entretenues et très belles, sont un intéressant témoignage du passé tumultueux de Belfast.

Une soirée qui tombe à pic

Le mélange entre ces quartiers, les quais du Waterfront et la modernité du centre-ville, crée une ambiance particulière. Une atmosphère qui s’est prolongée avec la visite du musée des Transports, où nous avons eu droit, lors d’un dîner spécial, à une soirée Titanic, avec dames en robe de soirée et faux commandant de bord criant ses directives sur les coursives ! Un clin d’oeil aux chantiers navals Harland and Wolff de Belfast (et à leurs deux grues géantes Samson et Goliath) d’où est sorti le célèbre paquebot, en 1912.

Pour finir la soirée, le groupe a mis le cap sur le café Vaudeville, pas très authentique et fréquenté par une clientèle un peu trop jeune à mon goût. J’ai préféré le Crown Bar, pub à l’ancienne, avec ses stalles en bois et sa superbe façade émaillée.

A la table du Lord

Même si l’organisation d’Air Partner a été irréprochable vu le grand nombre de participants (une centaine !), j’ai regretté que le programme du lendemain ait été modifié au dernier moment. Je me suis retrouvée dans le groupe partant visiter des grandes demeures historiques de la région de Belfast, pour lesquelles il a fallu effectuer 3 heures de bus aller-retour ! Heureusement, si la visite de Mount Stewart m’a laissée un peu indifférente, j’ai beaucoup aimé celle du domaine de Ballywalter et l’accueil de notre hôte, Lord Dunleath. Il nous a fait découvrir son magnifique manoir du xixe siècle, avec un jardin d’hiver, une salle de billard, un fumoir, et une bibliothèque comportant quelques originaux de Shakespeare ! Un superbe déjeuner, concocté par la maîtresse de maison et professeur de cuisine historique, nous a été servi. L’occasion de déguster des plats inédits, tourte à la betterave et au raifort, saumon mariné, agneau de lait, arrosés de bourgogne blanc, de chablis, et de sauterne ! Le tout servi dans de la vaisselle ancienne, avec des couverts en argent ! Sur le chemin du retour, nous avons fait un crochet à l’Ulster Folk Museum, pour découvrir un ravissant village du xviiie siècle reconstitué, avec ses jolies maisons en toit de chaume.

Je garde un excellent souvenir de ce voyage, où j’ai pu découvrir beaucoup de choses en peu de temps. J’ai été séduite par la diversité de l’offre à Belfast, qui peine à se débarrasser de son image dégradée. C’est dommage ! Je n’hésiterai plus désormais à proposer la ville à des groupes d’incentives ou des séminaires, surtout que Belfast dispose d’un parc hôtelier large et varié. A 1 h 45 de vol de Paris, avec un aéroport proche du centre, les ingrédients pour organiser un séjour mémorable sont réunis !

%%HORSTEXTE:1%%%%HORSTEXTE:2%%%%HORSTEXTE:3%%%%HORSTEXTE:4%%

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique