Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Axel Mazerolles (FTI Voyages) : « La reprise sera énorme »

Malgré le contexte ambiant, le directeur général de FTI Voyages se montre optimiste et travaille à une reprise très forte pour la saison estivale.

L’Echo touristique : L’année 2022 ne commence pas très bien pour l’industrie du tourisme…

Axel Mazerolles : C’est sûr que ça n’est pas une période satisfaisante en termes de volumes. De juillet à octobre 2021, nous avons surpassé nos prévisions d’activité à hauteur de 30%. Mais nous avons constaté un petit ralentissement en novembre, qui s’est largement accéléré en décembre, et qui s’est maintenu jusqu’ici. Nous sommes un tour-opérateur généraliste, et nous sommes forcés de constater que le projet « vacances » baisse en volume. C’est normal étant donné le contexte ambiant. Et c’est le challenge de l’industrie, à court terme : traverser cette crise, cet énorme brouillard dans lequel nous sommes encore. Mais il y a des signaux positifs, et, même si c’est difficile, il faut rester confiant. La reprise sera énorme et va surprendre tout le monde, j’en suis certain.

Quels sont ces signaux positifs ?

Axel Mazerolles : Le marché traverse une phase négative. On connaît tous quelqu’un qui est positif, ou cas contact. Et la perspective de voyager paraît compliquée. Pourtant, sur certains axes et dans certaines destinations, les avions sont pleins et les hôtels aussi. Les marchés russes ou ukrainiens, par exemple, se ruent sur l’Egypte. Ce sont des clientèles qui sont soumises aux mêmes problématiques que les Français concernant le Covid-19, et aux mêmes contraintes pour se déplacer. Mais ils ont commencé à apprendre à vivre avec cette crise sanitaire. C’est ce qui finira par arriver et qui permettra au marché français de redécoller. Certains clients ont déjà commencé à le faire et ne se privent pas, puisque nous constatons une hausse continue, parfois légère, mais continue, du panier moyen au fil des semaines.

FTI Voyages se prépare donc à cette reprise ?

Axel Mazerolles : Nous devons nous tenir prêts, nous n’avons pas le choix. Les tour-opérateurs qui seront prêts lorsque la reprise arrivera seront les vainqueurs. Quand est-ce qu’elle arrivera, et dans quelles conditions ? Nous n’en savons rien, nous n’avons pas de boule de cristal. Mais je suis persuadé que l’été sera très fort… Même si, aujourd’hui, personne ne le voit venir. Donc nous semons : nous avons organisé des éductours en Thaïlande, en République Dominicaine, en Jamaïque… D’autres viendront dans les mois qui viennent. Nous nous devons de proposer de nouvelles destinations, de nouveaux produits, de nouveaux hébergements… Nous sommes en train de négocier nos plans de vols pour l’été, par exemple. Nous voulons pouvoir répondre à toutes les demandes lorsqu’elles arriveront. Je pense qu’il y a encore quelques semaines difficiles devant nous, mais la volonté de voyager est bien présente, et c’est ce qui me rend confiant.

Y a-t-il tout de même des motifs de satisfaction dans la saison hivernale en cours ?

Axel Mazerolles : Nous sommes ravis du succès que rencontre notre offre à Dubaï. C’est une destination qui est à la lutte avec les Canaries pour être notre deuxième destination la plus vendue cet hiver, derrière l’Egypte. Nous sommes arrivés sur le marché avec beaucoup d’ambitions, et une offre très large, si ce n’est la plus large du marché. Nous avons négocié de très bons accords sur l’aérien, ce qui nous permet de nous positionner, comme le fait souvent FTI Voyages, par le prix. Et c’est une destination tendance, annuelle, sur laquelle les gens aiment aussi se faire plaisir. 

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique