Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

[AWFT21] : « Il faut trouver des solutions communes car l’urgence est réelle »

A World For Travel, le premier forum international dédié à la transformation du tourisme vers un modèle plus durable, a ouvert ses portes ce matin à Evora, au Portugal. Avec, en préambule, un constat clair : le secteur doit agir, et vite.

Ministres, entreprises, associations, institutions et médias sont réunis pour échanger, pendant deux jours, sur l’avenir du tourisme international. « Il faut accélérer la transformation durable de notre industrie et de ses parties prenantes : c’est une nécessité », introduit Christian Delom, le secrétaire général d’A World For Travel. « Nous réunissons tous les acteurs du tourisme, ici à Evora, car nous voulons, collectivement, créer une méthodologie. Pour y parvenir, nous devons prendre en considération toutes les opinions, établir un constat de départ commun, analyser ce qui se fait déjà. »

Si l’accélération des phénomènes climatiques et l’accroissement des inégalités sociales renforcent le caractère urgent d’une indispensable transformation du tourisme, le monde du tourisme traverse, depuis plus d’un an et demi, la pandémie de Covid-19. « C’est la plus grande disruption qu’ait jamais connue le secteur », analyse Edmund Bartlett, le ministre du tourisme de la Jamaïque, présent au forum. « Il faut qu’elle soit une opportunité de changement », poursuit le ministre. « C’est une crise qui accélère les mutations en cours », abonde Christian Delom.

« La pandémie impacte tous les pays du monde, en même temps, et c’est ce qui la rend si différente. Et si dévastatrice pour certains pays, dans les Caraïbes ou l’Océan Indien par exemple, où le tourisme pèse parfois jusqu’à 50% du PIB », reprend Edmund Bartlett. Et les inégalités d’impact entre les différents pays, qu’ils soient plus ou moins développés, avec des régimes de protection plus ou moins favorables aux populations, doivent disparaître à la faveur de la transformation de l’industrie touristique.

« Il est désormais temps d’être les moteurs de la transformation »

« La pandémie a mis en lumière certaines de nos faiblesses », reconnaît Taleb Rifai, co-président du Global Travel and Tourism Resilience Council, et ancien secrétaire général de l’Organisation mondiale du tourisme (OMT). « Et nous devons apporter des réponses collectives à ces problématiques. Travailler de façon unilatérale, ça n’est plus possible. Il faut trouver des solutions communes car l’urgence est réelle ». Protection des populations, impact sur l’environnement, partage de l’information : de nombreux sujets seront discutés au cours des échanges organisés dans le cadre d’A World For Travel.

« Il est désormais temps d’être moteurs de cette transformation. Le tourisme ne peut plus être vu comme le mauvais élève du changement climatique. C’est le moment de débattre, de réfléchir et d’établir un plan pour la transformation du tourisme », conclut Luis Araujo, le président de Visit Portugal.

A l’issue de cette première édition du forum (organisée par Eventiz Media Group, maison mère de L’Echo touristique), cinq engagements forts seront pris par les différents participants, pour impulser la transformation de l’industrie. D’ici à la prochaine édition du forum, en 2022, des points d’étapes réguliers permettront de constater l’efficacité, ou non, de ces engagements, et ainsi d’assurer un suivi transparent de leur mise en application.

Pour suivre le Forum, cliquez ici : http://www.liveaworldfortravel.com/

Le programme complet est en ligne.

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique