Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Attentat à Londres : les nouvelles recommandations du Quai d’Orsay

Le MAE vient de publier une dernière minute, pour bien conseiller les voyageurs. De leur côté, les spécialistes des séjours linguistiques comme Verdié sont mobilisés pour leurs clients sur place, et surtout pour les prochains départs.

Avis aux touristes et aux voyageurs."Des restrictions de circulation dans plusieurs quartiers de la ville ainsi qu’un renforcement des contrôles de sécurité aux aéroports pourraient intervenir ponctuellement", prévient le Quai d'Orsay dans une minute publiée jeudi.

Suite à l’attentat survenu dans le quartier de Westminster le 22 mars, "il est conseillé de suivre les recommandations des autorités locales et d’éviter les zones suivantes, où pourraient se produire des opérations de police, précise le ministère des Affaires étrangères (MAE) : Parliament Square ; Whitehall ; Westminster Bridge ; Lambeth Street jusqu’au croisement avec Broadway ; Victoria Embankment jusqu’à la station de métro Embankment."

Vers un retour à la normale

La situation peut toutefois vite évoluer. D'ailleurs, VisitBritain annonce un "retour à la normale aujourd'hui". Hier, l'office du tourisme avait indiqué que de nombreux sites étaient fermés jeudi.

De leur côté, les TO suivent la situation de près, en coordination avec les autorités, à commencer par les spécialistes de la destination, et notamment des séjours linguistiques.

"Les deux dernières semaines de mars constituent la période de départs la plus dense pour les séjours scolaires", explique Antoine Bretin, directeur de Verdié Open Class, la marque du groupe Verdié Voyages dédiée aux séjours scolaires et linguistiques. Une trentaine de groupes étaient sur Londres avec Verdié Voyages au moment de l'attentat, et une vingtaine s'apprêtaient à rejoindre la capitale britannique en transit avant leur retour en France. "Lorsqu'on apprend les événements, notre priorité, c'est de contacter tous les groupes sur place, et de s'assurer que tout le monde va bien", explique Antoine Bretin.

Verdié se mobilise pour limiter l'impact

"On a donc surtout travaillé la reprogrammation pour les groupes qui n'étaient pas encore à Londres, en les détournant sur Brighton, Windsor ou Canterbury par exemple. Mais les groupes sur place n'ont que très peu modifié leurs programmes". Deux départs ont dû être annulés hier, en raison des consignes du ministère de l'Education Nationale, qui a exigé la suspension des départs prévus le 23 et le 24 mars.

200 groupes doivent partir la semaine prochaine avec Verdié Open Class (France, Portugal, Espagne, Italie, …), dont une soixantaine en Angleterre. Seuls deux départs ont été annulés. "On parle même de report : l'annulation d'un voyage de classe est toujours une grande déception pour les élèves. On propose une autre date de départ et on négocie avec nos prestataires pour que les frais soient quasiment inexistants" . "Les réactions des autorités, des ministères, des groupes, des professeurs et des parents d'élèves m'ont semblé raisonnables et proportionnées à la situation", conclut Antoine Bretin. En 2016, Verdié Open Class a fait voyager 100 000 jeunes.

Pas de recommandations spécifiques du Seto

"Nous n'avons pas de groupes à Londres actuellement", précise pour sa part Stéphane Le Pennec, directeur général de Salaün Holidays, qui a des groupes inscrits en avril. "Nous sommes en relation avec le Seto pour les préconisations. Mais pour le moment, il n’y a pas de modifications concernant nos programme à venir". Interrogé ce matin, le Syndicat des entreprises du tour-operating (Seto) n’a effectivement pas prévu de recommandations nouvelles concernant les voyages à Londres.

Après une année 2016 en demi-teinte, VisitBritain prévoyait en janvier dernier une bonne année 2017, avec une augmentation de 4% du nombre de visiteurs étrangers, notamment grâce à un taux de change favorable.