Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Air Sénégal assigne Royal Air Maroc au tribunal

Air Sénégal International, en difficulté financière, est au cœur d’une querelle entre RAM et le gouvernement sénégalais.

 

La compagnie Royal Air Maroc (RAM) s’est déclarée hier profondément surprise d’être l’objet d’une assignation dans le cadre d’une procédure de référé devant le tribunal régional de Dakar, à la demande de l’Etat sénégalais, à propos d’Air Sénégal International (ASI).

La compagnie marocaine dit enregistrer avec beaucoup de désappointement, d’incompréhension et de regret l’attitude de la partie sénégalaise qui risque de ruiner Air Sénégal international. L’Etat sénégalais a demandé la désignation d’un expert judiciaire chargé d’auditer, une fois de plus, la compagnie dans un délai d’un mois et l’obligation pour la RAM d’assurer la continuité de la gestion de la compagnie sous peine d’une condamnation à une astreinte exagérément lourde, explique encore la compagnie marocaine.

La RAM souligne que les comptes d’ASI ont été bloqués (…) par l’agence chargée de récupérer les taxes aéroportuaires, ce qui ne peut qu’entraîner à court terme l’arrêt des activités de cette compagnie.

ASI a été créée en novembre 2000, avec un capital de 10,85 ME détenus à 51% par la RAM et 49% par le Sénégal. Fin octobre 2007, Dakar a décidé de prendre le contrôle d’ASI, avec une participation de 75% aux dépens de l’actionnaire majoritaire RAM, dont la gestion a montré ses limites, selon le ministère sénégalais des Transports. Le ministère avait reproché à la RAM une perte cumulée de 12,9 milliards de francs CFA (environ 19,7 millions d’euros) au 31 décembre 2006 et plus de 11 mds FCFA (16,7 M EUR) pour le seul exercice de 2006.