Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Air France abandonnera 26 escales au profit de Boost

Le projet Boost cherche à faire baisser les coûts par rapport à Air France pour exploiter de manière rentable les lignes sur lesquelles Air France perd de l'argent. La compagnie va donc "céder" 26 escales à sa nouvelle filiale.

Lors de sa session ordinaire de son Comité central d’entreprise (CCE) le groupe Air-France-KLM a évoqué le projet Boost, sa compagnie long-courrier à prix réduit.

"Enfin concrètement", a expliqué le syndicat national du personnel navigant commercial (SNPNC) d’Air France sur son site, qui a ainsi pu connaître les lignes dont la direction veut "priver" le PNC d'Air France, pour les donner à sa filiale à bas coûts inscrite dans le Projet Boost. Lors de la réunion, les représentants du personnel navigant commercial ont de fait appris que 14 escales long-courriers et 12 moyen-courriers vont prendre le chemin de Boost.

Une obligation de confidentialité

Mais si les délégués du SNPNC étaient "impatients" de partager cette information avec les adhérents, la direction de la compagnie a décidé de leur donner un caractère confidentiel.

"La perspective que la concurrence soit d’ores et déjà informée des lignes ouvertes et transférées est effectivement de nature" à lui faire respecter cette obligation de discrétion, a reconnu le syndicat.

Toutefois, le SNPNC qualifie cette confidentialité de "véritable aubaine pour la Direction. Car si le personnel navigant commercial d’Air France connaissait l’étendue des dégâts, nul doute qu’il se sentirait, pour cause de spoliation, infiniment concerné par la mise en œuvre du Projet Boost."