Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Aerolineas Argentinas et Austral ne sont plus à Marsans

Les députés argentins ont approuvé hier un projet de loi visant à exproprier les compagnies aériennes appartenant à Marsans. Le groupe espagnol veut réagir en justice.

Le gouvernement récupère « ses » compagnies. Le parlement vient de voter un projet de loi, décrètant les deux compagnies Aerolineas Argentinas et Austral d’utilité publique et frappées d’expropriation. Il doit encore être soumis au Sénat pour être adopté.

Ce vote intervient après plus de trois mois de négociation conflictuelle entre l’Etat argentin et le groupe espagnol Marsans, propriétaire des deux transporteurs, qui s’opposent catégoriquement sur la valeur qu’ils accordent respectivement aux deux compagnies aériennes.

Selon Buenos Aires, ces compagnies ne valent rien puisqu’elles affichent des pertes de quelque 832 millions de dollars, tandis que, pour Marsans, Aerolineas et Austral valent entre 250 et 450 millions de dollars, selon une évaluation faite par la banque Crédit Suisse.

Le groupe espagnol a transféré en juillet dernier à l’Etat argentin la poursuite des activités des deux compagnies opérant depuis l’Argentine, Aerolineas assurant les vols internationaux et Austral les vols domestiques.

La direction de Marsans s’est dit prête à poursuivre le gouvernement argentin en justice. Les services juridiques de Marsans sont sur le sujet et prêts à poursuivre le gouvernement argentin (…) devant toutes les instances, au niveau national et international, a-t-elle déclaré.

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique